8 comportements qui m’agacent en cours de yoga

8 comportements qui m’agacent en cours de yoga

En tant qu’élève, il y a des comportements en cours de yoga qui peuvent me faire péter un plomb. Mais ne me juge pas trop vite car je suis sûre que, toi aussi, ça t’ai déjà arrivé.

Patou se retournerait probablement dans sa tombe en lisant ce qui suit mais il prendra soin d’apprécier l’honnêteté des propos et, surtout, cette envie de progresser vers ahimsa.

Je me suis amusée à classer ces comportements agaçants du plus soft à celui qui me fait vraiment vriller. Oui, je m’éclate.

1. Celle/Celui qui respire fort

Entre celui qui expire par la bouche comme s’il était en train de tracter un 3 tonnes et celle qui exagère son ujayi puissance mille, on est parfois vernis !

Oui, je sais, l’ujayi est une respiration plus ou moins bruyante. Disons que lorsque l’on découvre pour la première fois cette respiration, il est presque nécessaire de l’exagérer pour l’entendre, la sentir.

Pour rappel, ujayi, signifie en sanskrit “victorieux”. On l’appelle aussi la respiration du guerrier. Pour pratiquer l’ujayi, on inspire l’air par les narines, bouche fermée, et on opère un freinage de cet air au niveau de la gorge ce qui créé ce bruit subtile. Oui, subtile. Car en réalité, l’idée de l’ujayi n’est pas de faire le plus de bruit possible mais bien de chercher à réduire petit à petit le filet d’air qui nous traverse. L’intérêt de cette technique est multiple. Elle permet d’apaiser le mental et, selon l’enseignement qu’a reçu Claude Maréchal de son maître Desikachar, il permet une connexion plus intime de tous les corps, physique et subtiles.

En réalité, ce n’est pas tant le bruit qui me dérange. Mais t’as parfois l’impression que ces personnes qui s’expriment de manière si libérée sont seules chez elles à pratiquer leur yoga. On dirait qu’elles n’en ont absolument rien à carrer que toi, tu sois à côté à essayer de te concentrer. Or assister à un cours de yoga collectif, c’est aussi prendre conscience que l’on n’est pas tout seul et le bon sens voudrait que l’on s’adapte. Du reste, c’est mon point de vue.

2. Celle/Celui qui se regarde dans le miroir

J’ai un vrai souci avec les miroirs ça, tu le sais → Miroir mon beau miroir. D’ailleurs, comme je donne mes cours de yoga dans des salles où il y a aussi du pilates et de la danse, il y a des miroirs partout et je dois redoubler d’ingéniosité pour être certaine que les élèves ne passent le cours bloquées sur leur image.

Nous sommes d’accord que jeter un œil sur son reflet une fois ou deux pendant le cours peut permettre d’ajuster sa posture. Même si, bon…

Mais s’observer pendant une heure, là…  Notre ego est déjà suffisamment sollicité toute la journée, c’est peut-être pas la peine d’en rajouter.

3. Celle/Celui qui arrive en retard.

C’est pénible. Vraiment. Je veux dire, c’est pas comme si tu arrivais à la bourre à un cours de sport où ça bouge dans tous les sens, ça fait du bruit. Là, t’es calée, tu commences enfin à mettre de côté la journée pourrie que tu as passée, tu reviens tranquillement à l’intérieur de toi quand soudain, boum. Une porte qui s’ouvre, le parquet qui craque, un tapis qui se déroule sur le sol avec fracas et une nana essoufflée qui tente de reprendre ses esprits. Et toi aussi.

Petit aparté d’ailleurs à propos du tapis déroulé au sol avec fracas. Ce n’est pas nécessaire. Il est tout à fait possible de dérouler son tapis en douceur sans engendrer un gros “boum”. Mettons plus de délicatesse dans notre vie, bordel 🙂 

4. Celle/Celui qui cocotte

Evidemment, on a tous eu affaire à celui ou celle qui a tapé un sprint pour arriver à l’heure (au moins elle est à l’heure, elle) et qui débarque en trans..pi au cours. Mais sont-ce les pires ? Parce qu’il y a aussi celles qui se sont apprêtées pour leur cours de yoga comme un samedi soir. Maquillage impeccable, coiffure parfaite, yoga pants dernier cri, cela va s’en dire. Mais le parfum, était-ce bien nécessaire. On est en droit de se poser la question.

5. Celle qui empiète sur ton espace vital

La salle est pourtant grande mais elle vient coller son tapis à 2 millimètres du tien. Bah non, je ne suis pas d’accord. Respecte mon espace vital, enfin !

6. Celle/Celui qui marche sur ton tapis

Dans le même genre que le n°5 mais en plus insupportable. Alors oui je sais c’est con. C’est probablement un truc de freak maniaque. Et puis il doit y avoir quelque part une petite notion d’attachement à régler. Quand bien même, c’est un truc qui me rend dingue. Ne peux-tu pas, sans déconner, marcher à côté de mon tapis plutôt que dessus. Vraiment…

 7. Celle/Celui qui a cours juste après toi

Elle est derrière la porte et attend que ton cours de yoga s’achève. Elle râle, se plaint que la prof est toujours en retard. Elle doit aller chercher ses enfants à l’école, son patron lui en a bien fait baver aujourd’hui. Ou mieux, elle a rencontré un nouveau mec sur Tinder hier et c’était le coup du siècle. Pendant ce temps, toi, tu tentes tant bien que mal de progresser dans ahimsa et de parfaire ton shavasana.

8. Celle/Celui qui ne dit ni bonjour ni au revoir ni merci ni merde

Elle entre dans le vestiaire sans dire bonjour et repart comme un pet sur une toile cirée. Elle est venue prendre son cours et elle n’a visiblement pas envie qu’on la fasse chier. Mais voilà, il se trouve que je suis assez à cheval sur la politesse. Au début, tu te dis qu’elle est timide et qu’elle n’ose pas. Et puis au bout de quelques mois, tu te rends à l’évidence. Une seule question me turlupine dans ce cas, mais que lui apporte le yoga ?

Et moi, qu’est-ce que je cherche en partageant tout ça ? En écrivant ce billet second degré, parfois teinté de mauvaise foi, mais qui met en lumière une donnée importante que nous transmet le yoga. Nous sommes tous agacé•es par certains de ces comportements. Et en même temps, nous nous sommes tous retrouvé•es à la place de ceux qui nous énervaient. Les autres reflètent ce que nous sommes, même lorsque ce n’est pas beau à voir. Surtout quand ce n’est pas beau à voir. On préfère souvent juger les autres que d’aller balayer devant sa porte. Prendre conscience que les travers de ceux qui nous entourent sont parfois aussi une partie de nous, ça fait mal hein ? Difficile à accepter, mais c’est ça qui fait avancer.

Revenons sur cette notion que j’ai pas mal teasée dans l’article. Ahimsa. En sanskrit, “non-violence”. Aujourd’hui, on dirait plutôt “bienveillance“. Ahimsa, c’est cette capacité que nous avons tous à éprouver de la bienveillance envers tous les êtres. Un peu facile d’être sympa et généreux vis-à-vis de celui qui te le rend bien. Mais qu’en est-il lorsque l’on est confronté à de vrais cons ? Il est là le vrai pouvoir d’ahimsa.

Ce que j’ai fait, énumérer et classer arbitrairement ces comportements auxquels on a tous plus ou moins été confrontés en cours de yoga, c’est facile. Vraiment facile. Ce qui l’est moins, c’est de se poser les vraies questions. Pourquoi ces comportements me font péter un plomb ? Qu’est-ce que ça révèle en moi ?…

16 commentaires

    Haha tu m’as beaucoup fait rire! Il faut savoir ne pas trop se prendre au sérieux en yoga et oui, tout ça c’est super énervant et mérite d’être signalé 😀 De mon côté je pense que je fais un truc super énervant pour les autres, c’est BAILLER, mais genre je baille tout le temps quoi et avec l’énergie qui va avec (donc le bruit haha). Bon quand je m’en rends compte je me retiens 😮

    Sinon en ce moment j’ai droit à la voisine de tapis qui ronfle quand on est allongé au début du cours en relaxation guidée, mais qui en fait ne dors pas car dès que le professeur indique de faire tel ou tel mouvement, elle le fait #idontgetit

    Bref vivent les yogis, vivent les bruits bizarres, vive le yoga!

    Ahahah je comprends ! Moi aussi je baille beaucoup en cours de yoga mais par contre je n’arrive pas à faire du bruit. Ce que tu racontes me fait penser à une nana uqi est en stage de yoga avec moi et qui exprime beaucoup de choses pendant les séances de yoga. Et franchement, c’est assez gênant. Pour le coup, elle baille vraiment très très fort, elle respire très fort et parfois, j’ai même l’impression qu’elle gémit. Bref c’est un personnage… Mais fort heureusement, même dans les yogis, on est tous différents et la tolérance commence aussi par là (le pitta a quand même globalement un souci avec ça mais il y travaille) 🙂 Bisous ma Tif !

    hahaha, merci Emilie 😉
    Moi ce qui m’énèèèèèèèrve, c’est le portable qui vibre en pleine séance… Mais d’une manière générale, tous les comportements qui ne tiennent pas compte des autres (c’est aussi le fil rouge de ta liste d’ailleurs). Ce que ça révèle de moi, par rapport à l’effet miroir, je me suis souvent posé la question sans trouver de réponse…

    bon, un besoin de reconnaissance peut-être, quand même… Houhou, je suis là, j’existe ! (mais ça m’énerve autant quand ces comportements sont dirigés envers quelqu’un d’autre).

    C’est possible, en effet. Le yoga nous apprend justement à trouvé notre place sans être frustré ni être obligé d’en faire trop. Toujours une question d’équilibre en fait 😀

    Mais ouiiii ! Bien vu les portables ! ça me rappelle mon stage cet été où par 2 fois j’ai entendu un portable sonné pendant les pratiques… Perso, il est toujours en mode avion pendant les cours, que je sois prof ou élève.
    et oui c’est vrai, le fait que ces comportements reflètent parfois un manque total de “bien vivre ensemble” m’horripile parfois. Mais une fois de plus, si on se retrouve tous confrontés à des comportements stupides, nous en sommes aussi parfois les acteurs…

    Excellent … çà sent le vécu, j’adore !
    Merci beaucoup pour ce partage, ou comment dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
    J’y repenserai ce soir pendant mon cours;

    AHHH le vrai pouvoir d’Ahimsa … vive les Happy Yogis !

    Etttttt oui, c’est du vécu ! Enfin, comme tu dis, c’est probablement notre vécu à tous à un moment donné ! Vive les happy yogis, vive vous ! <3

    J’ai bien ri car je suis tout à fait d’accord sur toute la liste (une bonne dizaine d’années de yoga ça donne des références) !
    J’ai deux préférées : celle qui se colle à ton tapis et celle qui, quand on demande s’il y a quelque chose à échanger en fin de séance, décrit un tas de choses effarantes : ça me fait ci, ça me fait ça …. à croire qu’elle décrit tout autre chose que du yoga !
    Mais à propos de celle qui se colle à mon tapis, j’ai appris que c’est parce que je dégage de bonnes ondes ….. Ahimsa où es-tu ?

    Bonne nouvelle alors si tu dégages ces bonnes ondes ! Finalement, on devrait être enchantées que l’on vienne coller son tapis au nôtre 🙂

    Booooonne question finale. Et de fait, je suis exactement comme toi, tout cela m’agace aussi (marcher sur MON tapis à moiiii raaaaah !!). Et le dernier, je ne comprends pas non plus…

    Ahahah oui c’est pénible hein ! Après mon mec dira que je suis très maniaque et j’ai une tendance un peu freak à prendre vraiment soin de mes affaires. faut que je me soigne 🙂

    Parfois ceux et celles qui ne disent rien, c’est uniquement par timidité, et non pas parce qu’ils en ont rien en foutre.

    Ceux qui respirent fort ce n’est pas pour se faire remarquer mais leur façon de dégager leur tension.

    Ceux qui se regardent dans un miroir c’est une façon de se rassurer.

    Si tu es énervé(e) souffle plus fort pour te libérer, si tu es angoissé(e) regarde-toi dans le miroir pour voir que les autres éprouvent les mêmes difficultés que toi, si tu ne peux te libérer de ta timidité, donne toi le temps nécessaire.

    Nous partageons tous ensemble dans ces séances de yoga un moment de communion en étant unique.

    Tous les jours à mon travail il y a des personnes qui marchent sur mon tapis de yoga avec leur chaussure dégueulasse. J’ai vaincu ma timidité alors je leur ai demandé de ne plus marché dessus, mais ils oublient, en donnant l’impression que pour eux c’est comme un paillasson. Je respire pour calmer mon irritabilité face à ce désagrément. Mais en fait je m’en fout, je le nettoie tous les jours car pour moi c’est un tapis volant !

    Coucou ,

    Tu as oublié ceux qui regardent autour d’eux pour voir si ils font mieux que les autres !!!J’en ai dans mon cours 🙂

    Je déteste que l’on marche sur mon tapis !! 🙂 mais ceux qui le font ce n’est pas par hasard…:)
    Ceux qui arrivent systématiquement en retard alors que l’on essaye péniblement de se concentrer …..
    🙂

    Ceux qui regardent autour d’eux… comment savoir si c’est pour voir s’ils font mieux que les autres ou pour une autre raison… Mystère 🙂 Quand à ceux qui marchent sur ton tapis, pas sûr qu’ils le fassent exprès. Leur Vatta doit être un peu augmenté, tout simplement 🙂

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 5038 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !