Clé du Bonheur n°6: Aider les autres

Clé du Bonheur n°6: Aider les autres

En préparant cet article, j’ai cherché un moment comment l’intituler. “Donner aux autres” ? Trop restreint “Contribuer à la société” ? Trop politique. “Aider son prochain” ? Trop biblique.

J’ai cherché dans mes outils de génération de mots-clés que j’utilise d’habitude et j’ai tapé “Aider les autres“. Ces outils me permettent de connaître, pour un mot-clé donné, le nombre de recherche effectuées en France sur Google au cours des derniers mois.

En moyenne sur les 12 derniers mois, 480 recherches par mois ont été faites sur le mot-clé “Aider les autres” et 70 recherches sur le mot “Comment aider les autres”.

Ok, tu vas me dire qu’à l’échelle de la France, 480 recherches par mois c’est que dalle. Et 70, je t’en parle pas. Certes. Mais ça m’a mis du baume au cœur. Ça fait tout de même 550 mecs chaque mois qui se demandent comment rendre le monde meilleur et cherchent des solutions sur Google ! C’est con mais moi ça me touche.

Bref, voici notre sixième secret, l’avant-dernier de la Saga de l’été sur le Bonheur.

Clé du Bonheur n°6

Offre aux autres le meilleur de toi-même

Ce “secret” implique de repenser notre place dans la société pour ne plus nous voir uniquement comme un individu mais plutôt comme une partie du tout.

Nous avons tous un jour eu envie de contribuer de la meilleure façon possible à ce monde. Pendant nos études, en voyageant, en croisant la route de ces personnes qui bouleversent à jamais notre vie, nous avons tous eu envie de changer le monde et de le rendre meilleur. Et puis le quotidien nous rattrape et le temps passe. Jusqu’au jour où l’on se réveille et on se demande ce qu’on fout là. Qui suis-je ? Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que j’apporte à ce monde ? A la société ? Qu’est-ce que je fais pour les autres ?

Aider les autres en donnant chaque jour

Nous avons tant à offrir aux autres. Un peu de notre temps, notre énergie, notre respect, notre compassion. Un sourire chaleureux, un geste réconfortant, un conseil, une oreille attentive. Donnons chaque jour un peu de nous.

Bon je sais ce que tu vas me dire, on le fait déjà tous, ça ! C’est pas faux. On donne déjà beaucoup. A ceux qu’on aime, d’abord. Et puis aux autres. Mais ne peut-on pas encore faire mieux ?

Chaque jour, j’essaye d’offrir le meilleur à celui qui partage ma vie; faire en sorte qu’il soit toujours heureux. Chaque semaine, je pense à appeler mes parents, mon frère pour prendre des nouvelles et en donner. Je garde contact avec les vieux potes, tente de les voir régulièrement. Tout ça est important pour moi mais ça ne m’empêche pas de faire des erreurs.

Ma meilleure amie vit à Bruxelles, moi à Paris. Je pense à elle presque chaque jour, juste comme ça. Elle me manque, elle et nos moments. Pourtant, en presque 2 ans, je ne suis allée la voir qu’une fois et, de manière générale, je ne prends pas souvent de ses nouvelles. Sauf que ces derniers mois, elle avait besoin de moi. Et moi, j’étais trop occupée à gérer mes propres galères que je n’ai pas été là pour elle. J’ai merdé.

Ok, on ne peut pas donner tout le temps à tout le monde. Mais on peut faire gaffe à la manière dont nous donnons. Reporter un coup de fil “important” ou annuler un dèj pour 15 minutes de Skype avec sa meilleure pote qui en a vraiment besoin (et toi aussi) c’est juste donner un sens à ses priorités.

Savoir s’entourer

On est tous d’accord là-dessus, , les amis, c’est précieux. Savoir les choisir et les garder, c’est se garantir des moments de bonheur inoubliables. Savoir trier aussi.

Si j’ai merdé avec des amies qui comptaient vraiment, j’ai aussi fait l’erreur de perdre beaucoup de temps et d’énergie à côtoyer des personnes toxiques. J’ai passé des années entourées de ces personnes à la bienveillance douteuse au détriment de ceux qui comptaient vraiment. Le comprendre et agir en conséquence est beaucoup plus facile à dire qu’à mettre en place. Mais c’est vital pour être capable de donner le meilleur de nous-même à ceux qui en valent la peine.

Etre entourée de personnes bienveillantes et généreuses, c’est une inspiration de chaque instant. Ça donne envie de faire toujours mieux, de donner toujours plus.

Sortir de sa zone de confort

Donner du temps, de l’énergie à nos potes ou à nos parents, même si c’est parfois compliqué, ça reste à la portée de tous. Et les autres ? Ceux que l’on ne connaît pas ? Et même ce que l’on n’aime pas ? Ne mériteraient-ils pas la même chose finalement ?

Sortir de notre zone de confort, c’est sortir de notre petit cercle familial et amical fermé. C’est  s’ouvrir aux autres. Tous ceux qui pratiquent une activité de relations humaines le savent, offrir du bonheur aux autres nous rend heureux. Je crois même que ce bonheur est plus intense lorsqu’on donne à un inconnu, voire au con qui te coupe la route. C’est dur mais ça s’appelle la compassion. Et visiblement, ceux qui la cultivent le plus sont aussi les plus heureux.

Apprendre à donner le meilleur de nous-mêmes à ceux qui le méritent mais aussi peut-être à ceux qui, à première vue, le méritent moins, c’est probablement le meilleur moyen de s’assurer une vie sereine et heureuse.

J’ai pas dit que c’était facile et surtout que j’en étais la pro. N’empêche, j’aimerais bien y parvenir un de ces 4. Et j’y travaille, promis. 😉

 

Je n’avais pas trop d’inspiration pour finir cet article, mais il y a un truc que j’ai gardé en tête tout au long de sa rédaction et que je crois être intéressant de vous partager.

Mon ami Xavier, qui a suivi les aventures du moine qui vendit sa Ferrari et a même acheté le bouquin, m’a dit l’autre jour:

C’est sympa ta Saga du Bonheur Emilie mais au final, tous ces secrets se résument à une seule chose: se bouger le cul !

Evidemment ça m’a fait beaucoup rire. Et puis il a raison. Bougeons-nous ! Bouleversons nos habitudes ! Établissons de nouveaux paradigmes ! Osons !

En attendant de découvrir l’ultime secret et de repasser en mode 100% yoga à la rentrée – 2 billets yoga par semaine en moyenne, ça va envoyer du gros ! – n’oublions pas que la compassion et les actes de bonté au quotidien rendent notre vie plus belle. Alors au boulot ! 😀

Pour poursuivre l’aventure ou simplement découvrir ce livre fabuleux dont s’inspire la Saga de l’été, clique simplement sur l’image ci-dessous 😉

le moine qui vendit sa ferrari - clés du bonheur

Et si ce n’est pas déjà fait, découvre sans plus attendre les autres clés du bonheur !

Clé du Bonheur n°1 : Entretenir le jardin

Clé du Bonheur n°2 : Garder le cap sur ses objectifs

Clé du Bonheur n°3 : La maîtrise de soi

Clé du Bonheur n°4 : Développer sa volonté

Clé du Bonheur n°5 : Gérer son temps

Clé du Bonheur n°7: Vivre l’instant présent

 

 

 

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 5038 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !