Comment devenir prof de yoga ?

Comment devenir prof de yoga ?

Devenir prof de yoga, un rêve qui touche aujourd’hui de plus en plus de monde, et un monde qui rend ce rêve de plus en plus accessible.

Il y a quelques semaines, je vous parlais d’un article bien rôdé au titre provocateur: “Le monde n’a pas besoin de plus de profs de yoga“.

Le discours tenu par Rebecca Lammersen, elle-même enseignante de yoga aux US, m’avait particulièrement touchée. Elle y dénonce la prolifération absurde du nombre de formations à l’enseignement du yoga et le paradoxe inhérent au Yoga Business. Bref, elle ose dire tout haut ce que beaucoup pensent encore tout bas.

Des formations pour être profs de yoga, il y en a à la pelle. Pour faire le tri entre celles qui rendent véritablement service au yoga et les opportunistes qui se sont engouffrées dans la brèche dans l’espoir de faire du pognon, bon courage !

Si vous vous demandez aujourd’hui comment devenir prof de yoga, ce ne sont pas les réponses qui manquent. En quelques années, les liens sponsorisés Google – ces petits liens payants estampillés Annonce – ont envahi nos résultats de recherche. Aujourd’hui, un clic sur une annonce Google pour une formation yoga coûte près de 0,80€ à l’annonceur. Pour vous donner une idée, c’est aussi cher que ce que payent les e-shops dans la mode pour apparaître dans les premiers résultats sur des mots-clés génériques type “sandales”. Bref, c’est juste énorme. Le fait de savoir que les écoles de yoga sont prêtes à débourser des sommes folles dans la pub pour attirer plus d’élèves traduit bien la montée en puissance du business du yoga.

L’intérêt pour celui qui se demande encore comment devenir prof de yoga, c’est qu’il a l’embarras du choix.

Choix du style de yoga:  Formation Hatha, Ashtanga, Vinyasa, voire parfois même les 3 à la fois.

Choix de la durée du cursus: 4 ans, 1 an, 6 mois voire carrément une semaine !

Choix du lieu de formation: Europe, Etats-Unis ou Inde, évidemment. Attention, ne soyez pas dupes. Partir en Inde pour devenir prof de yoga dans la tradition ancestrale est parfois un leurre. De plus en plus de profs venus des US viennent enseigner le yoga aux Occidentaux dans les ashrams indiens. Dément.

Choix du budget: les prix semblent varier du simple au double et là, pour le coup, j’avoue que j’ai encore du mal à saisir ce qui justifie de telles différences.

Des formations en yoga, je n’en connais pas dix mille. En fait, il n’y en a même qu’une seule dont je puisse vraiment vous parler: la mienne.

Ma formation, c’est à l’école Viniyoga que je suis allée la dégoter. J’aurais même envie de dire que c’est elle qui m’a trouvée.

Lorsque j’ai commencé à me poser sérieusement la question de comment faire pour devenir prof de yoga, je me suis lancée dans une petite étude de marché pour savoir ce qui se faisait. C’était il y a 3 ans et le choix n’était pas ce qu’il est aujourd’hui. Nous étions alors en Janvier et, les cursus commençant en Octobre, j’avais près d’un an devant moi pour faire le tour des écoles, comparer, rencontrer, tester les cours, réfléchir et enfin, décider.

J’ai commencé doucement, surfant sur le web et passant quelques coups de fil. Quelques jours seulement après le début de mes recherches, j’ai reçu un appel. Mon interlocutrice savait visiblement que je cherchais une formation. Pourtant, je ne l’avais jamais contactée.

Elle m’informe que le début de sa formation a dû être décalé et que, finalement, les cours commencent dans 3 jours. Si ça me tente, il y a même une place pour moi.

Pour pousser la coïncidence jusqu’au bout, il faut savoir que les inscriptions à l’école Viniyoga, c’est seulement tous les 4 ans. Je tombais donc pile poil dans le début d’un nouveau cycle.

Si c’est pas un signe, ça ?

Pour couronner le tout, mon interlocutrice, qui est donc devenue ma formatrice, menait ses formations à seulement quelques minutes de chez moi à l’époque.

Bref, il semblerait que cette formation ait été faite pour moi.

J’ai donc intégré l’Ecole Viniyoga pour 4 ans.

L’an prochain, ce sera la fin de mon cursus et j’ai déjà pris la décision de poursuivre ma formation. En 2017, je rempile pour 3 ans. L’école Viniyoga propose en effet une “post-formation” sur 3 années pour compléter la formation initiale. J’ai toujours dit que je passerai ma vie à l’école, je crois que je suis pas trop mal partie pour le coup.

Alors oui, 4 ans pour certains, c’est long. La patience n’étant pas ma première qualité – Super-pitta, c’est moi ! D’ailleurs, maintenant, toi aussi découvre quel est ton dosha grâce à l’Ayurvéda ! -, je m’étonne encore de m’être lancée dans une formation sur plusieurs années alors que la plupart des écoles proposent des formations beaucoup plus courtes.

Mais comme je le disais, disons que ça m’est plutôt tombé dessus. Attentive aux signes de la vie depuis toujours, je ne pouvais pas ignorer cette opportunité.

Et je ne regrette absolument rien. Plus j’avance et plus je comprends que le temps est un allié et qu’avec cette formation, je le mets largement à profit.

formation prof de yoga viniyoga

Comment devenir prof de yoga en 4 ans ?

Déroulement de la formation

Ça tombe un peu sous le sens, mais je tiens tout de même à le préciser. Pendant ces 4 années, on ne va pas à l’école tous les jours, 35h par semaine.

Le cursus comprend toute une série de cours, ateliers et stages repartis sur chaque année de formation.

Pendant les deux premières années, nous avons 4 week-ends complets ainsi qu’une semaine de stage qui valide chaque année d’étude.

Sur les deux dernières années, il y a 6 week-ends complets, un stage d’observation sur quelques jours et une semaine de stage en fin d’année pour valider le cursus.

En 4ème année, la dernière semaine de stage est aussi le moment de passer l’examen final. Au programme, épreuves théoriques et pratiques.

Sans oublier le mémoire de fin d’études à rendre au cours de la dernière année.

En plus de ces week-ends et semaines de stage, nous avons des entretiens one to one à effectuer avec notre formateur/formatrice sous forme de consultation en yoga individuel.

Et tout cela sans compter qu’il est recommandé de pratiquer le yoga en cours collectif au moins une fois par semaine et d’adopter une pratique personnelle régulière quotidienne.

Bref, du yoga, on en bouffe!

Il me semble que l’école annonce une formation sur 500h mais à la fin de la 2ème année, je t’assure qu’on a déjà pété les records.

Contenu de la formation

Le yoga, c’est comme le sexe. T’auras beau lire tous les bouquins que tu veux sur le sujet, à un moment donné pour comprendre comment ça marche, faut se jeter à l’eau. Bref, la théorie c’est bien, la pratique c’est mieux.

C’est la raison pour laquelle mon école (comme toutes les autres, je suppute) nous encourage à pratiquer quotidiennement et de manière autonome le yoga.

Disons que ça, c’est la base.

Après, il est clair que lire quelques bouquins sur le sujet et étudier plus en détails asana, pranayama etc. c’est tout de même un sacré plus.

Etude des asanas

Il existe plusieurs dizaines de groupes de postures différentes. Debout, assis, couché, inversion, flexion avant, arrière, sur les mains, sur la tête et j’en passe. Nous prenons soin d’étudier chaque posture de chacun de ces groupes avec beaucoup de précision. Prise de posture, adaptations, contre-indications etc. L’école nous fournit également les bases d’anatomie nécessaires à la bonne compréhension de ces asanas: articulations, muscles, os ainsi que des infos concernant les principaux troubles type scoliose, arthrose, problème de genou, hanches, cervicales etc. Ces bases se révèlent particulièrement utiles lorsqu’un élève nous fait part de sa volonté de trouver dans le yoga le moyen de réduire ses troubles.

Etude des bandhas et mudra

L’exploration des asanas serait bien pauvre sans l’étude parallèle des bandhas et des mudras. Les bandhas sont des contractions à 3 endroits stratégiques du corps: périnée, diaphragme et gorge. Les mudras sont des gestes qui permettent de sceller l’énergie dans le corps. Là encore, seule l’expérience peut véritablement permettre de découvrir cet aspect primordial du yoga.

Etude des pranayamas

La maîtrise du souffle fait partie intégrante de l’étude du yoga. C’est même l’une des 8 branches du yoga.

Pour en savoir plus sur les 8 branches du yoga, rendez-vous ici →  http://my-happy-yoga.com/allo-docteurs-yoga/

 

8 membres du yoga

Nous étudions les pranayamas tout au long du cursus. En prime, nous avons un stage d’une semaine à effectuer entièrement dédiée à l’étude des pranayamas. Une expérience très enrichissante qui peut te coller au plafond pendant un long moment ! En effet, les pranayamas sont des techniques de maîtrise du souffle extrêmement puissanteset peuvent faire ressortir beaucoup d’émotions.

Philosophie

L’étude des Yoga Sutras de Patanjali est au centre de notre formation. Pendant ces 4 ans, nous étudions les deux premiers chapitres de manière ultra approfondie. Nous passons les deux premières années sur le Livre 1 – L’intégration; puis les deux dernières sur le Livre 2 – La transformation.

L’étude des 2 derniers opus, Livre 3 et Livre 4, est réservée à la post-formation.

Les Yoga Sutras, c’est un peu la Bible du yoga. Une source extraordinaire de textes philosophiques universels qui restent absolument contemporains. C’est également un allié de taille dans la pratique quotidienne des asanas et pranayamas. En somme, tout cela est parfaitement complémentaire. Etudier le yoga, ce n’est pas seulement “savoir” faire les postures. C’est un tout beaucoup plus vaste que ça.

Pédagogie

Le Viniyoga n’est pas un style de yoga comme peut l’être le Vinyasa ou l’Ashtanga. C’est en réalité une approche particulière du yoga qui consiste à accorder à l’individu une place de choix. Le principe essentiel de cette approche Viniyoga, c’est d’adapter l’enseignement du yoga à l’élève.

La naissance de cette direction donnée à l’enseignement du yoga est issue de cette célèbre citation de Krishnamacharya:

Ce n’est pas l’élève qui doit s’adapter au yoga, c’est le yoga qui doit s’adapter à l’élève.

Ainsi, l’enseignement du yoga selon l’approche Viniyoga est adaptable à tous les styles de yoga.

Comme la plupart des formations (là encore, je présuppose), notre enseignement se veut global et accessible au plus grand nombre. Ainsi, nous sommes avant tout formés à l’enseignement en collectif auprès d’élèves de tous niveaux.

Mais le petit plus, c’est que nous attachons une attention particulière l’enseignement du yoga aux débutants. L’objectif étant de montrer la voie à ceux qui souhaitent se mettre au yoga, en douceur, et de leur permettre d’évoluer vers une pratique autonome.

Du fait de la place qu’occupe l’individu dans notre enseignement, nous travaillons beaucoup sur l’approche de cours de yoga individuels. Ainsi, nous apprenons à mener des consultations dans un cadre qui peut parfois se vouloir “thérapeutique”. Mot à utiliser avec beaucoup de pincettes.

Pour rappel, aucun prof de yoga ne peut se targuer de  remplacer l’intervention d’un médecin. Le prof de yoga est avant tout un guide qui va donner une direction à l’élève. Le prof de yoga ne soigne pas et ne guérit pas. Il participe à l’amélioration de l’équilibre global de l’individu, physique, mental et émotionnel. Et c’est déjà pas mal 😉

Un truc important qu’il faut savoir lorsque l’on souhaite se lancer dans le yoga, c’est que cette discipline n’est absolument pas reconnue par les institutions françaises. Autrement dit, le diplôme d’enseignant de yoga, quelque soit l’école qui le délivre, n’a aucune valeur d’un point de vue étatique.

Le yoga est une discipline rattachée au Ministère de la Culture. Contrairement au Ministère des Sports qui délivre les Brevets d’Etat, le yoga ne peut jouir d’aucune équivalence du genre.

Ce qui veut dire aussi que n’importe quel piniouf peut se déclarer prof de yoga, même moi 🙂

Idem pour toutes les fédérations françaises de yoga et autres “associations officielles”. Aucune réglementation de ce côté-là non plus donc n’importe qui peut ouvrir sa fédération de yoga en se targuant d’être “la vraie”.

En somme, le milieu du yoga, c’est un beau bordel. Institutionnellement, du moins. Parce qu’humainement, c’est quand même un des meilleurs milieux que je connaisse. Peu importe que tu aies fait 3 semaines ou 10 ans de formation en yoga, peu importe que tu l’aies étudié en Inde, en France ou au Yémen. Ce qui compte, c’est l’intention que tu donnes à tout ça. L’important, c’est pourquoi tu le fais et ce que tu souhaites faire de l’enseignement qui t’est transmis.

Si tu souhaites te lancer dans l’aventure prof de yoga, parles-en autour de toi. Visites les centres d’enseignement, rencontre les profs, les élèves, pratiques avec eux. Je pense que beaucoup d’écoles se valent. Même programme à peu de choses près, même fonctionnement, mêmes tarifs. La valeur ajoutée de toutes ces écoles, ce sont les personnes qui y enseignent. Inspires-toi d’elles pour trouver ta voie.

Pour plus d’inspiration, tu peux aussi lire mon billet Comment choisir sa formation de yoga ? 

2 commentaires

    Ouh lala! Mais j’ai un paquet de questions à te poser! Merci beaucoup pour cet article, ça me donne encore plus envie de “m’enfoncer” dans le yoga! 🙂

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 5038 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !