Formations de Gasquet, ma révélation 2017

Formations de Gasquet, ma révélation 2017

J’avais déjà évoqué le sujet dans mon article sur le yoga prénatal, mais j’avais promis de revenir dessus. Voici donc un retour plus complet sur ma formation chez le docteur de Gasquet et les raisons qui me poussent à encenser ses méthodes de travail.

D’un point de vue yoga, l’année 2017 a été riche en émotions. Il y a d’abord eu ce voyage en Inde et mon passage chez Samyak*. Puis les retraites Yoga & Thalasso à Concarneau avec mon fidèle partenaire GETYOGi. Sans oublier cette merveilleuse aventure sur le Parvis de La Défense où j’ai eu la chance de donner un cours de yoga à environ 200 yogis, épaulée par une merveilleuse équipe de professeurs.

Des rencontres et des voyages, souvent intérieurs, qui nous rappellent que nous sommes avant tout des élèves.

Cette soif d’apprendre ne m’a jamais lâchée, et, petite déjà, je disais que je ferai des études pendant toute ma vie.

Depuis que j’enseigne le yoga, j’ai toujours senti que quelque chose me manquait. Je voulais me former auprès d’un médecin. Pas un médecin ayurvédique comme beaucoup le font, mais un médecin à l'”occidental”. Pourquoi ? Je mettrai probablement des heures à répondre exhaustivement à cette question. Disons simplement que j’ai toujours été passionnée par la médecine en général et en particulier par tout ce qui touche à l’anatomie et la bio-mécanique. Je cherche donc depuis longtemps une formation solide dans ce domaine, orientée yoga.

Cette année, je me suis donc inscrite à la formation Yogathérapie du docteur Lionel Coudron. Une formation de 2 ans qui se déroule à la fac de médecine Paris Diderot. Inscrite en dernière minute, je me suis retrouvée en liste d’attente. Et déçue. Jusqu’au jour où l’on m’a annoncée qu’une place s’était libérée. Malheureusement, plusieurs week-ends de formation se télescopaient avec ma post-formation en viniyoga… Tout ça pour ça. Retour à la case départ.

De-ci de-là, le nom de de Gasquet se rappelait régulièrement à mon bon souvenir. Une élève qui avait suivi la formation prénatal, une prof qui avait démarré la formation Yoga sans dégâts. Ça commençait à faire beaucoup de coïncidences. Alors cet été, j’ai jeté un oeil pour voir quand avaient lieu les prochaines formations de Gasquet. Le hasard aura voulu qu’il reste une place pour la prochaine formation qui se déroulait un mois plus tard. Une aubaine. Que dis-je, presqu’un miracle ! Les formations de Gasquet sont de plus en plus prises d’assaut. Surtout pendant les vacances scolaires !

J’ai, évidemment, sauté sur l’occasion.

Bernadette de Gasquet est médecin et professeure de yoga. Ses travaux sur la rééducation du périnée et les exercices abdominaux ont probablement façonné sa renommée actuelle. Néanmoins, son travail va bien au-delà et son CV est impressionnant (cf lien plus haut).

Elle a notamment écrit le célèbre bouquin Abdominaux: arrêtez le massacre ! et Yoga sans dégâts ! Deux bouquins absolument fabuleux, reflétant la précision de son travail, la technicité de ses méthodes et le tout dans un franc-parler qu’évidemment, j’aime beaucoup !

Ce que je trouve assez étonnant chez elle, c’est qu’elle a passé son doctorat de médecine bien après être devenue professeure de yoga. Il est plutôt rare que les choses se déroulent dans ce sens. Bernadette enseigne le yoga depuis 43 ans. Tout autant que mon Grandgourou Claude Maréchal !

Aujourd’hui, l’institut de Gasquet propose tout un panel de formations à l’attention des professionnels de santé et des métiers du sport : kinés, sage-femmes, professeurs de yoga, ostéo etc.

Entre mon entourage yoga qui ne tarissait pas d’éloges sur ces formations et le CV impressionnant du docteur, je reconnais être arrivée à cette formation avec quelques exigences. Voici ce qu’il en a été vraiment.

Formations de Gasquet : les formateurs

Je rencontre Elise le premier jour de notre formation. Elle sera notre formatrice et va nous accompagner pendant une semaine. Ancienne danseuse, Elise travaille pour l’Institut de Gasquet depuis plusieurs années. Bon… là, je ne vais pas vous mentir. Quand j’ai appris qu’elle était danseuse, j’ai un peu (beaucoup) déchanté. Pour une formation de ce type, je m’attendais à une sage-femme ou à un médecin. Petite déception donc. Et puis danseuse franchement… le cliché de la danseuse qui s’est mise au yoga, on a vu ça 100 fois. C’est un peu comme le cliché de la marketeuse profilée école de commerce qui se reconverti dans le yoga, hein ? 😀

Alors c’est vrai, pendant ces premières minutes, j’ai été pour le moins circonspecte.

Rassurez-vous, j’ai vite remis au placard mes idées reçues et mes jugements. Pour la simple et bonne raison qu’Elise maîtrise son sujet sur le bout des doigts et que sa pédagogie est aussi surprenante qu’efficace.

Des retours que j’ai pu avoir sur les formations de Gasquet, il est une certitude. Tous les formateurs brillent par leurs compétences et leur pédagogie. Vous pouvez vous laisser porter les yeux fermés.

Formations de Gasquet: le contenu

Je voulais bouffer du corps humain – façon de parler, hein – je n’ai pas été déçue. L’anatomie et la biomécanique sont au coeur de ses formations. Schémas clairs, explications limpides, les supports partagés sont une mine d’or d’infos.

Attention néanmoins à ce qui pourrait vous surprendre. Pour rappel, cette première formation était orientée yoga prénatal et postnatal. L’intitulé est visiblement assez parlant. On s’attend donc à utiliser les outils du yoga pour l’adapter à la future maman. Et c’est là que certains pourront être surpris. Certes on aborde laaaaargement la respiration et certaines postures de yoga. Mais tout cela reste extrêmement mécanique. Nous sommes dans l’aspect purement physique du yoga. Pour ma part, c’était exactement ce que je recherchais. Je sais où aller pour prendre ma dose de spiritualité. Chez de Gasquet, j’ai envie de comprendre le corps en long en large et en travers.

Mais je comprends que cela puisse manquer à certains. Par ailleurs, j’avoue avoir été très surprise en apprenant que les professionnels du sport avaient aussi accès à une formation yoga prénatal et que, finalement, le contenu de cette formation était mot pour mot le même que la nôtre. D’autant plus surprise que ces formations sont bien segmentées puisque certains sont destinés aux profs de yoga, d’autres aux sages-femmes, d’autres aux pros du sport. Donc pourquoi le même contenu et pas un contenu plus adapté à chaque public ? On va dire que c’est mon esprit viniyoga qui se pose trop de question…

La pratique

Pour ma part, j’aurais pu passer la semaine à faire de la théorie. Sur un sujet aussi passionnant, aucun souci ! Mais rassurez-vous, tous ceux qui ne sont pas comme moi auront de quoi se réjouir. Nous pratiquons beaucoup pendant ces formations. En l’occurence, nous mettons très rapidement en application chaque mécanique “théorique” qui nous est transmise. En prénatal en tout cas, vous verrez que l’on rentre très vite dans le vif du sujet ! Et non, pas besoin d’être enceinte. Je précise d’ailleurs que sur la douzaine de profs de yoga présente à la formation, nous avions 2 hommes parmi nous. C’est pas formidable, ça ?!

Pour ma grande première chez de Gasquet, la pratique s’est d’ailleurs révélée toute aussi surprenante qu’intéressante. Finalement, peu de postures étudiées mais un travail en subtilité et en profondeur exceptionnel. Pourtant en viniyoga, j’ai l’habitude de travailler de cette manière. Mais là, vraiment… impressionnant.

En somme, des formations complètes, passionnantes et bien menées. Que demander de plus franchement ? Pour être honnête, j’ai rapidement compris que j’allais trouver ici ce qui m’avait fait défaut ces dernières années. Une précision dans le travail et une logique… implacable !

Selon moi, n’y voyez là rien de prétentieux, je pense que tous les profs de yoga devraient passer par la case de Gasquet. Malheureusement, je ne touche pas de commission si vous vous inscrivez à ses formations 😀 Ce serait trop beau ahah ! Mais croyez-moi, allez-y, ça vous remet les idées en place !

Si je me permets de dire cela, c’est aussi parce que je ne suis pas la seule à le penser. C’est également le fruit de plusieurs discussions avec d’autres professeurs. Sinon, t’imagines ? Le melon de la nana quoi… “Nan mais attend t’as pas fait de Gasquet ? T’as pas fait de Gasquet ? Mais t’es oufffff toi, c’est la meillllllllleure, nan mais les gars réveillez-vouuuuuuus, TOUT LE MONDE devrait savoir faire çi, c’est pas possssssible !”. Heureusement pour moi, je ne suis pas la seule à penser que ça vaut vraiment le coup !

Je vais même vous dire un truc. A la base, j’ai choisi la formation yoga prénatal parce que c’était de Gasquet. Elle aurait pu tout aussi bien porter sur les mystères du colon ou les conséquences surprenantes de l’épanchement synovial, ça n’aurait absolument rien changé. J’y serai tout de même allée. Ce que je veux dire c’est que je n’étais pas spécialement à donf sur le côté “femmes enceintes”. Pourtant, contre toutes attentes, je suis ressortie de cette formation avec une folle envie de devenir sage-femme ! Ahahah non non, je ne déconne même pas ! De Gasquet créé des vocations !

A tel point que je rempile en Janvier pour (enfin !) la formation Yoga sans dégâts. S’il y a d’ailleurs parmi vous des profs qui s’y sont inscrit.es, faites signe surtout !

 

 

 

 

 

*retrouvez ci-dessous toutes les vidéos de cette aventure en Inde

Yoga Teacher Training India 1

Yoga Teacher Training India 2

Yoga Teacher Training India 3

Yoga Teacher Training India 4

Yoga Teacher Training India 5

Yoga Teacher Training India 6

What is YOGA ?

ainsi que le billet Voyage en Inde, et après ? 

 

1 commentaire

    Bonjour. Je suis une future prof de yoga et tout comme toi je suis super intéressée par l’anatomie, la biomécanique… Malheureusement dans certaines formations, ces domaines sont à peine esquissés, dommage ;( De ma propre initiative, j’ai donc suivi la formation abdos sans dégâts en 2 W-E et je n’ai vraiment pas été déçue. Bien sûr cela nécessite de remettre en question certaines pratiques, cela oblige à se poser pas mal de questions…, mais c’est justement cela qui est intéressant. Que du positif donc 😉
    Namaste, Sylvia.

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 5038 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !