Haro sur le yoga détox !

Haro sur le yoga détox !

 

“Séance Yoga détox: éliminer les toxines de l’hiver !”

Voilà le genre de promesse que l’on peut voir un peu partout, de surcroît après les fêtes et avant l’été.

A chaque fois que je lis ou que j’entends ce mot “détox”, je pète un plomb. D’autant plus aujourd’hui lorsqu’il est associé au mot “yoga”.

Une bonne fois pour toute, j’aimerais faire un point sur l’utilisation à outrance de ce mot “détox” et sur le concept ô combien lucratif qui se cache derrière.

“Vous avez abusé des bonnes choses pendant les fêtes ? Vous êtes un bon vivant et vous n’avez pas envie de vous priver ? Le yoga peut vous aider à éliminer toutes ces vilaines toxines !”

Magique, non ?

A une chose prêt. Ce mot, “toxines”, utilisé à tort et à travers, n’a aucun sens. “Eliminer les toxines” “Nettoyer les toxines”, toutes ces expressions sont fausses.

Si si, je t’assure. Tu peux bien t’enfiler 2kgs de barbac par jour, tu n’accumuleras pas de toxine. Bonne nouvelle ? Pas si vite.

Définition du mot “toxine” donnée par le Petit Larousse:

Substance toxique synthétisée par un organisme vivant (bactérie, champignon vénéneux, insecte ou serpent venimeux), auquel elle confère son pouvoir pathogène

C’est tout ? Et oui, c’est tout. une toxines c’est juste ça.

Tout le monde voit bien ce que pourrait provoquer l’ingestion d’un champignon vénéneux ou la piqûre d’un scorpion sur l’organisme ? Côté bactérie, notons quelques toxines célèbres telles que celle du tétanos ou de la diphtérie.

On est bien d’accord que si tu chopes le tétanos ou que tu te fais piquer par un scorpion, ton premier réflexe ne sera pas forcément d’aller prendre un cours de yoga.

De manière générale, une toxine qui s’accumule dans le corps par l’ingestion malencontreuse d’une substance toxique provoque une réaction immunitaire forte. Je traduis en plus simple: au mieux, tu chopes une bonne courante, au pire, tu meurs.

Bref, si vous avez des toxines dans le corps, un cours de yoga ne suffira pas, pointez-vous plutôt aux urgences !

Or sauf erreur de ma part, le foie gras, le champagne ou les chocolats ne sont pas encore considérés comme des substances toxiques. La seule chose que vous risquez en les ingérant ponctuellement, c’est de prendre quelques kilos.

On est d’accord que lorsque l’on fait des excès de bouffe et d’alcool, le corps est mis à mal. Fonctionnement à outrance du foie, travail des reins et déséquilibre du système digestif (estomac, intestin grêle, gros intestin). Mais concrètement, que se passe-t-il ?

Petit tour des principaux concernés:

➸ Fonctionnement du foie

Lui, c’est le cador de notre protection. Le foie a 3 rôles principaux. C’est un centre de production (hormones, protéines), un lieu de stockage (vitamines, minéraux etc.) et un espace de traitement. En l’occurrence ici, c’est ce dernier point qui nous intéresse. Le foie transforme les hydrates de carbones (pâtes, par exemple) en glucose. Il métabolise également les graisses. L’excès d’hydrate de carbones et de protéines (trop de pâtes à la carbonara) est alors transformé en acides gras. Ces acides gras prennent le relais du glucose pour fournir au corps l’énergie dont il a besoin.

Le foie produit également la bile qui transforme les graisses pour qu’elles soient plus faciles à digérer.

De manière générale, le foie agit comme un détoxificateur. Tous les polluants (nos chers pesticides) et autres toxines bactériennes que l’on retrouve dans notre alimentation sont transformées pour être ensuite envoyées aux reins.

➸ Fonctionnement de reins

Les reins sont les champions de la purification. C’est par eux que transitent la plupart des déchets. Le sang, chargé en déchets, en ressort purifié. Il peut alors repartir alimenter l’ensemble du corps. Quand aux déchets restés au niveau des reins, ils descendent dans la vessie.

Vous l’aurez compris, pour éliminer vos fameuses “toxines”, pas besoin de yoga détox, allez faire pipi !

Blague à part, boire beaucoup d’eau (en alternant minérale et eau de source) vous aidera déjà pas mal.*

Ce matin, j'ai troqué mes tongues contre mes chaussettes pilou, ma serviette de bain contre le plaid kangourou. Dehors Paris a froid Et les parapluies sont dégainés. Pas envie de sortir mais besoin de pratiquer. Je déroule mon tapis et je me trouve un cours adapté à mon humeur du jour. Après ça, fini les margaritas, hello les yogis tea ☕️ Un jour, un homme très sage (le mien 💙) m'a dit La chose suivante: "Les meilleurs voyages sont ceux où l'on est heureux de partir mais également heureux de revenir." Ce voyage au Mexique aura été l'un des plus beaux et j'ai maintenant tellement de nouvelles choses à vous partager. Bref, je suis rentrée. Bon dimanche les happy yogis 🙏#yoga#yogaeveryday#yogaeverywhere#yogagirl#yogitea#tea#yogagram#yogalife#heart#mug#plaid#love#automn#soft#picoftheday#travel#igersfrance#paris#travelblogger

A post shared by 🌸 Boho & Yogagirl 🙏 (@my_happy_yoga) on

➸ L’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin

Là encore, tous les organes du système digestif agissent de concert pour trier ce qui est à jeter et transformer ce qui sera utilisé par le corps. Brièvement, disons que le rôle principal de l’estomac est de brasser et mélanger les aliments ingérés aux sucs gastriques. L’intestin grêle permet l’absorption des acides aminés, acides gras et glucose par le sang. Enfin, c’est dans le gros intestin que les bactéries font fermenter les hydrates de carbone et extraient les nutriments.

Pour en savoir plus sur le système digestif, je vous invite à lire ce fabuleux bouquin Le charme discret de l’intestin. 

Vous l’aurez constaté, sauf pathologie spécifique, notre corps est suffisamment bien foutu pour faire face à beaucoup de problématiques. Transformés par notre corps ou éliminés, il arrive pourtant que certaines substances ingérées se retrouvent stockées par l’organisme. Ce sont généralement ces vilaines substances que la détox nous promet d’éliminer.

Mais à y regarder de plus prêt, ne savons-nous pas déjà comment agir pour retrouver notre forme (au propre comme au figuré) ? Rétablir l’équilibre alimentaire, boire beaucoup d’eau et faire de l’exercice physique, depuis le temps qu’on nous le rabâche… A-t-on encore besoin de quelqu’un pour nous dire que boire un jus de citron à jeun permet de purifier notre foie ?

Le savoir, c’est une bonne chose. Après, il appartient à chacun d’agir en conséquence, ou non.*

Mais alors, si nous savons déjà ce qui est bon pour nous, en quoi consiste cette fameuse détox magique et à quoi sert-elle ?

Mon humble avis ? La détox est juste un concept marketing qui a le vent en poupe. Régime détox, yoga détox, ça claque, non ? Mais ça ne veut rien dire. Vous avez déjà tous les outils en main pour faire ce qui est bon pour vous. Pas besoin de dépenser des fortunes pour ça, sous prétexte que le programme inclut le mot “détox”.

Il existe une autre raison pour laquelle ça me rend ouf que tout le monde parle de détox.

En tant que professeurs de yoga, nous devons sans cesse lutter pour asseoir notre crédibilité. Nous ne sommes pas des professionnels de santé et encore moins des coachs de sport. Notre profession s’inscrit dans un flou artistique où la reconnaissance est aléatoire et précaire. N’importe quel pinpin peut s’autoproclamer prof de yoga sans crier gare et c’est d’ailleurs ce qu’il se passe de plus en plus souvent.

Avec cette tendance du yoga détox, tous les efforts des profs de yoga qui tentent de bien faire leur taf sont ruinés en 2 mots. Car cette expression n’a pas de sens, tout simplement. Et surtout qu’elle sous-tend qu’on nous prend un peu pour des jambons.

Définition du mot “détoxification” du Larousse:

Opération physico-chimique ou métabolique par laquelle un produit perd sa toxicité

“Opération physico-chimique ou métabolique”. Je sais que le yoga est beaucoup de choses et que ses définitions sont nombreuses, mais je ne pense pas que ce soit une opération physico-chimique ou métabolique.

“un produit perd sa toxicité”. Quand bien même le corps pourrait être considéré comme un produit, nous avons vu qu’à moins d’avaler une omelette aux amanites, peu de risque de toxicité.

Autre chose qui me rend maboule, c’est l’utilisation de ce mot “détox” par tous types de magazines, y compris ceux qui, à mes yeux, avaient un minimum de crédibilité. TopSanté, Doctissimo, Psychologie Mag etc. Des magazines censés avoir un minimum de discernement sur le sujet.

Je vais t’avouer un truc, ça fait du bien de balancer tout ça ! Tu te demandes encore pourquoi j’ai pris le temps d’écrire sur le sujet ? J’avais envie de montrer que, ô surprise ! les excès entraînent fatalement une sur-sollicitation des organes vitaux. Et que les conséquences sur le fonctionnement du corps sont irrémédiables. Néanmoins, il faut relativiser. Ce n’est pas en quelques bons et gros repas que la cata est annoncée. C’est seulement si ces excès deviennent des habitudes alimentaires qu’il faudra commencer à s’inquiéter.

Face aux excès, certains sont moins bien lotis que d’autres pour éliminer. C’est terrible, c’est affreux. Mais… c’est la vie.

Autrement dit, vous pourrez faire toutes les séances de yoga détox qui vous chante, si vous mangez toute l’année comme à Noël, ça n’ira pas en s’arrangeant !

Nulle intention de vous culpabiliser, bien entendu. Perso, j’aime tellement manger qu’il m’arrive régulièrement de manger comme à Noël ! 

Cela dit, si le yoga détox est souvent une belle connerie, il est vrai que le yoga tout court a ses astuces pour faire du bien au corps et en particulier au système digestif.

Aussi, si vous avez vraiment envie de compenser les excès, voici quelques trucs de yogis que vous pouvez pratiquer.

➸ Les torsions

Torsions debout (triangles notamment), assises ou couchées, elles sont excellentes pour la santé !

Evitez-les après manger, sinon ça va vraiment secouer. Les torsions ont l’avantage de rééquilibrer le système digestif et il paraît même qu’elles peuvent aider les diabétiques.

Cela n’a rien à voir mais les torsions sont aussi intéressantes à pratiquer pour améliorer la vue 7 astuces de yogis pour une meilleure vue.

➸ Kapalabhati, la respiration qui déménage

J’avais fait un petit teasing sur le sujet lors de mon article sur les pranayamas. Kapalabhati est un rituel de purification qui réveille le feu digestif.

Le principe est simple. Assis en tailleur, dos droit, mains posées sur les cuisses. On expire très fort par le nez en tirant le nombril vers l’intérieur. L’inspiration par le nez est passive car le ventre se relâche simplement. Les respirations sont intenses et courtes. A essayer au départ 1 respiration = 1 seconde et faire 15 à 20 respiration sur un cycle. Répéter le cycle 3 fois maximum.

Attention, ça peut faire tourner la tête ! Si vous êtes sujets aux vertiges, soyez très vigilants ! Mais vos bactéries intestinales vous diront merci 🙂

➸ Le vinyasa

Pratiqué avec soin, le yoga vinyasa est un super yoga pour faire du bien à votre corps (et à votre mental !). Il a un côté “cardio” car les enchaînements de postures peuvent être plus ou moins rapides. Il fait généralement transpirer et active intensément tous les systèmes – cardiaque, respiratoire, sanguin, lymphatique.

Vous l’aurez compris, pour moi  l’utilisation massive du mot détox et en particulier le concept de yoga détox est, au mieux un abus de language, au pire une belle arnaque marketing.

Parmi tous les enseignements que je reçois du yoga chaque jour, si je ne devais en retenir qu’un, ce serait celui-ci: tout est une question d’équilibre.

Au quotidien, le yoga me met face à mes propres contradictions. Celles d’être végétarienne et d’avoir des envies folles de tartare de boeuf ou encore abuser du rhum arrangé et des tisanes aux orties. Mais finalement, je trouve dans tout cela une certaine forme d’équilibre, justement.

A côté de ça, je pense que c’est mon côté freak maniaque de la langue française qui est aussi heurtée quand je vois cette expression utilisée de manière incorrecte et à toutes les sauces. A ce sujet, il est important de noter que c’est bien l’expression en elle-même que je dénonce ainsi que son usage abusif et trompeur. A tous les profs de yoga que je respecte tant, ce n’est pas parce que tu donnes un cours de yoga détox que tu es mauvais, évidemment !  Nous sommes tous des victimes du marketing à notre façon. 😉

 

 

 

 

 

*concerne une majorité de personnes en bonne santé globale. Ceux qui, après les fêtes ou avant l’été, aimeraient se débarrasser de quelques kilos superflus. Nulle intention de ma part de généraliser aux personnes qui ont de véritables problèmes de surpoids ou certaines pathologies spécifiques dont le suivi nécessite l’intervention d’un médecin qualifié.

 

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 50 38 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !