Thé: ce que vous n’auriez jamais voulu savoir

Thé: ce que vous n’auriez jamais voulu savoir

Le thé, c’est bon pour la santé.  Si vous en doutez encore, allez faire un tour sur Google et tapez “bienfaits du thé”. Il y a fort à parier pour que vous tombiez sur des centaines de sites qui nous rabâchent les mêmes vertus:

  • Antioxydant
  • Anti-inflammatoire
  • Protège le système cardio-vasculaire
  • Favorise la digestion
  • Equilibre le taux de cholestérol
  • Augmente la vigilance
  • Réduit le stress
  • Prévient de nombreux cancers.

Cette boisson magique adulée de tous, j’ai voulu mieux la connaître. J’ai beaucoup lu. J’ai cherché, j’ai fouillé. Et je suis tombée sur des infos que je n’aurais peut-être jamais voulu savoir. Je me suis dit que, vous non plus, vous ne voudriez pas savoir. Si vous souhaitez conserver en mémoire les bienfaits du thé tels que cités plus haut, je vous invite à ne pas poursuivre cet article. Dans le cas contraire, bienvenu dans l’univers caché de ta boisson préférée.

Je suis une très grande consommatrice de thé. A vrai dire, j’en bois même plus que de l’eau.

Petite précision sémantique, quand je dis “thé”, j’inclus également les tisanes. Bref, tout ce qui est avec et sans théine. 😉

J’en bois tellement que je me suis dit que ce serait quand même pas mal de s’intéresser aux effets de ma consommation sur ma santé. Et là, patatra. Qu’on se le dise, consommer trop de thé peut-être dangereux pour la santé.

J’ai donc creusé le sujet et j’ai souhaité vous partager ce que j’y avais trouvé. Pour faire simple, dans ce billet, vous retrouverez tout ce que vous n’auriez jamais voulu savoir sur le thé.

Accrochez-vous, ça dépote!

Surconsommation de thé – Les risques

Carence en fer

La consommation excessive de thé contenant de la caféine (ou théine, c’est pareil) peut entraîner des carences en fer. En effet, la théine capte le fer qui est alors éliminé naturellement. Par ailleurs, elle inhibe également l’assimilation de certains acides aminés comme l’acide folique (vitamine B9).

Si vous consommez beaucoup de thé vert et que vous avez l’habitude de le laisser longtemps infuser – ce qui augmente notamment la production de tanins – , je vous conseille des bilans sanguins réguliers. D’autant plus si vous êtes végétarien ou vegan ! En effet, le fer capté par la théine est le fer végétal.

Dans mon cas, cela m’a valu de me faire recaler des camions des dons du sang. 2 bonnes questions, 2 mauvaises réponses, dehors ! “Vous avez un régime végétarien ? Oui – Vous buvez beaucoup de thé ? Oui – Alors vous ne pouvez pas donner votre sang” Et c’est comme ça que j’ai commencé à m’intéresser au thé, à la théine et à ses effets ! 😉

Excès de fluor

Le fluor, c’est bon pour les dents! Mais lorsqu’une trop grande quantité de fluor est apportée à l’organisme, celui-ci vient se déposer sur les os. C’est ce que l’on appelle une fluorose squelettique. Effets? Densification anormale des os et calcification des ligaments. Mais no panic, cette pathologie reste rare et il faudrait vraiment en avaler des litres et des litres pour en arriver là.

Thé vert & Contre-indications

Le thé vert est certainement celui qui est le plus sujet aux critiques élogieuses. Mais ne vous y méprenez pas.

Aussi, si vous vous trouvez dans l’une de ces situations, évitez-le carrément.

Estomac fragile

Si vous êtes sensibles aux douleurs et/ou brûlures d’estomac, le thé vert n’est pas pour vous! Il stimulerait la production d’acide gastrique et ne ferait qu’empirer le problème.

Hémophilie

Sa fonction anticoagulante en fait un produit dangereux pour les hémophiles.

Grossesse

La caféine et les tanins générés par l’infusion du thé vert risquent de traverser le placenta et de se retrouver directement dans le fœtus.

Médicaments

Certains principes actifs contenus dans le thé vert, dont la théine, peuvent agir de manière contre-productive lorsqu’ils sont associés à la prise de médicaments. Dans le meilleur des cas, l’effet des médicaments peut être inhibé. En d’autres termes, pas la peine de prendre ces médocs. Dans le pire des cas, l’effet peut être accentué, et c’est là que ça devient dangereux.

De surcroît, la consommation de thé vert associée à la prise de médicaments peut provoquer des effets secondaires indésirables.

Dans tous les cas, je vous conseille vivement de consulter un médecin pour en savoir plus sur la compatibilité ou non ces deux substances.

Alcool

L’alcool a naturellement un effet diurétique. S’il est mélangé au thé vert, ce phénomène s’accentue et peut entraîner des problèmes urinaires.

thé yogitea

Thé bas-de-gamme – Les dangers

Blending

Le blending consiste à mélanger plusieurs types de thés, de plus ou moins bonne qualité. L’objectif étant d’obtenir systématiquement le même goût d’une année sur l’autre. Vive la standardisation des produits! Résultat, votre thé ne sera ni bon, ni franchement mauvais au goût. En revanche, impossible de savoir d’où il provient et la manière dont il a été cultivé. Impossible également de tester ce type de produit à la présence de biocides. Nous reviendrons là-dessus un peu plus loin.

Le thé en sachet

Sachez-le, le thé mis en sachet n’est pas lavé.

Par ailleurs, une majorité des thés en sachet contient des ingrédients de moins bonne qualité et sont généralement moins bien tolérés par l’organisme. D’ailleurs, ils contiennent souvent très peu, voire aucun principe actif bon pour la santé. Les bienfaits du thé, vous pourrez vous asseoir dessus.

Sachet en plastique

La plupart des sachets de thé que l’on trouve sont maintenant fabriqués en plastique. Certains en nylon alimentaire, d’autres en polytéréphtalate d’éthylène (PET). Alors, ok, je suis une vraie bille en chimie. Mais rien que d’imaginer la réaction que peut avoir l’eau bouillante sur ce genre de trucs, ça me fout la nausée.

Sachet en papier

Ne vous y méprenez pas, les sachets en papier peuvent parfois se révéler plus nocifs que ceux en plastique. Beaucoup sont en effet traités à l’épichlorohydrine. Amis surfeurs, nul doute que vous connaissez ce composé. C’est celui que l’on retrouve dans nos boards en époxy! Ses effets? Infertilité et inhibition des défenses immunitaires. Ça fait rêver, hein?

Sachet biodégradable

Certains sachets sont dits “biodégradables” car fabriqués en acide polylactique (PLA) ou à partir d’amidon de maïs génétiquement modifié. Il y a visiblement débat sur l’utilisation de l’amidon de maïs pour la fabrication de ces sachets. En effet, ce composant n’est ni imperméable, ni résistant. Aussi, les sachets fabriqués en amidon de maïs contiendraient 50% de polyester issue de la pétrochimie. Du coup, j’ai comme un doute sur le concept écologique de ces produits.

Thé contaminé

Pollution des sols

C’est le problème n°1 en matière de risques sanitaires et écologiques. Plus aucun sol n’est aujourd’hui épargné par la pollution des résidus toxiques de biocides. Là où ça devient vraiment le bordel, c’est que même les produits aujourd’hui interdits continuent d’avoir un impact sur l’environnement. Inutile donc de vous dire nos chères productions de thés bio ne peuvent être épargnées par le phénomène.

Pesticides & compagnie

Surprise! Comme vous pouvez l’imaginez, on retrouve dans notre tasse tout un tas d’éléments dangereux pour la santé: produits phytosanitaires, désinfectants, herbicides, fongicides, produits chimiques en tout genre, antibiotiques etc.

Des tests effectués en labo concernant des thés mis en vente allègrement sur le marché ont révélé la présence de pas moins de 40 substances chimiques parfaitement étrangères au thé.

Et là-encore, les thés bios qui ont eux-aussi été mis à l’épreuve n’ont pas passé les tests. En termes de proportion, les quantités de ces produits trouvés dans les thés bio sont bien inférieures à celles découvertes dans le thé classique. Néanmoins, ces substances sont bien présentes.

Huiles minérales

Les huiles minérales sont des polluants que l’on retrouve essentiellement sur le papier journal recyclé. Ces papiers, ensuite transformés en cartons, conservent leur toxicité. Et ce sont ces cartons qui sont utilisés pour le transport et l’emballage de nos produits du quotidien. Le thé est particulièrement concerné car il se retrouve souvent dans ces emballages sans autre protection.

Arômes

Il se peut que vous trouviez dans la liste des ingrédients de votre thé “arômes artificiels”. Fuyez.

Mieux, certaines marques mettent en avant la mention “arômes naturels”. Qu’ils soient naturels ou artificiels, la présence d’arômes met en lumière la mauvaise qualité du thé. Mieux vaut passer son chemin 😉

OGM

Et oui, même ici. Nous avons déjà vu que les sachets dits “biodégradables” peuvent contenir de l’amidon de maïs modifié. Vous pourrez également trouver dans votre thé de la lécithine de soja, elle aussi modifiée. Vous me direz, celle-là, on la trouve déjà partout – chocolat en poudre, en tablette, crème dessert, lait en poudre etc.

Tests en labo?

Aujourd’hui, on comptabilise pas moins de 1 000 substances chimiques autorisées pour produire le thé. C’est juste énorme. Autant vous dire qu’il est impossible d’effectuer des tests pour chaque échantillon et chaque produit chimique. Mieux encore, comme je le précisais plus haut, les thés provenant du “blending” passent carrément à la trappe de ce genre de test! Etant donné qu’il s’agit de plusieurs thés mélangés, il est impossible de les faire tester avec fiabilité.

Sans oublier que ces tests ont un coût. Parmi les substances les plus chères à tester, on retrouver le glyphosate. Ce dernier est donc rarement soumis aux tests. Dommage pour nous car c’est aussi l’un des biocides les plus répandus.

En somme, même si vous êtes assuré que votre thé ne contient pas tel pesticide, vous ne serez jamais certain qu’il n’en contient AUCUN.

thé palais des thés

Et mon thé bio?

Désolée les amis, mais comme vous avez pu le constater, il va falloir être vigilants avec vos thés estampillés bio.

Nous l’avons déjà vu, la pollution des sols y est pour beaucoup.

A noter également que les productions de thés bio versus non bio sont parfois géographiquement proches. Sauf erreur de ma part, le thé bio ne pousse pas en serre. Il est donc fatalement exposé à l’épandage de pesticides que subit le non bio.

Par ailleurs, le thé bio ne fait pas exception au blending. Il arrive souvent que certains thés de mauvaise qualité soient mélangés à des bios, plus chers et de meilleure qualité. Cette pratique est illégale mais courante. Elle permet d’augmenter le poids des portions. Pour le consommateur, ni vu ni connu in fine.

Certification bio, un beau bordel

Qu’est-ce qui est bio? Qu’est-ce qui ne l’est pas? On s’y perd. Chaque pays est soumis à des réglementations différentes. Même au sein de l’Union Européenne, impossible de se mettre d’accord. Dans l’idéal, il faudrait connaître les directives des principaux sigles bio attribués à nos produits de conso préférés. Bon courage à toi si tu veux te lancer.

Thé bio, une illusion?

Bon, je sais, tous ces constats font clairement flipper. Après ça, si l’envie te prend de jeter ton thé et de te mettre à la vodka parce que ça te semble moins dangereux, je te comprends. Mais pas si vite.

Il existe encore des moyens pour trouver du thé de bonne qualité et bon pour la santé.

Se dégoter un vendeur honnête et transparent sur ses fournisseurs. Oui oui, ça existe encore.

Acheter le thé directement au producteur en est un. Evidemment, un producteur de confiance qui produirait idéalement en biodynamie.

Se concentrer sur quelques marques de thés – ne me dis pas que tu n’en as pas une préférée? 🙂 – et étudier leurs conditions d’attribution du sigle “bio”. Un vrai casse-tête? Possible. Mais je pense que ça vaut le coup de s’y intéresser.

De mon côté, je suis une pro Yogitea. A tort ou à raison? Peut-être qu’on nous révélera dans 10 ans qu’ils utilisent les pires biocides. En attendant, leur charte me paraît juste et ils sont garnis en termes d’éco labels.

Il y a aussi les tisanes Le Dauphin qui sont pas mal. Côté non bio, j’ai consommé beaucoup de thés & tisanes issus du Palais des thés. Ils font des trucs sublimes mais, honnêtement, je ne me suis pas rencardée sur la rigueur de leurs fournisseurs. Du coup, j’ai arrêté depuis plusieurs mois d’acheter chez eux en attendant d’en savoir plus.

Quoi qu’il en soit, il semble évident que pour consommer du bon thé, il faille faire confiance. Producteur ou vendeur, rien n’est possible sans la confiance que vous lui accorderez.

thé infusé

Préparation du thé, mode d’emploi

La bouilloire

La bouilloire, c’est pratique parce ça va vite. Le problème, c’est que la plupart des bouilloires font chauffer l’eau jusqu’à 100°c, ce qui est beaucoup trop chaud! Idéalement, il faudrait que l’eau soit à une température inférieure à 60°c pour conserver tous les bienfaits du thé et le rendre plus facilement assimilable par l’organisme.

Par ailleurs, préférez les bouilloires en inox à celles en plastique. En faisant chauffer à haute température une eau dans du plastique, vous pouvez être certain d’en absorber des résidus.

Et si vous n’avez pas de bouilloire, sortez vos plus belles casseroles! Mettez un couvercle et vous verrez que, contrairement aux idées reçues, l’eau chauffe tout aussi vite que dans une bouilloire.

Le temps d’infusion

Plus le temps d’infusion sera long, plus le thé contenant de la théine (comme le thé vert et le thé noir) sera chargé en tanins. Comme soulevé dans le début de cet article, les tanins peuvent avoir un effet négatif sur l’assimilation de certains acides aminés.

Dans l’idéal, le temps d’infusion ne devrait pas dépasser 2min. Pour ma part, je ne fais que très peu infusé mon thé vert. Je n’aime pas le goût trop fort et l’amertume qui s’en dégage, sinon.

Pour ce qui est des tisanes (thé sans théine comme le rooïbos et le thé blanc) je laisse infuser souvent plus de 2min. Aucun risque de ce côté-là, si ce n’est peut-être qu’il sera moins facilement digérable.

Thé vert Japonais versus Thé vert Chinois

Visiblement, il semble que le thé torréfié dans la tradition japonaise (i.e. à la vapeur) soit bien mieux toléré par l’organisme que celui qui est torréfié dans des cuves métalliques, comme c’est le cas en Chine (et en Inde également).

Voilà les Happy Yogis, ce petit dossier sur notre boisson préférée touche à sa fin. J’espère que je ne vous aurais pas trop fait flipper. Honnêtement, avant de me lancer dans ces recherches, je savais déjà ce que j’allais y trouver. Pas à ce point, certes, mais je savais où je mettais les pieds. Là où je pêche encore, c’est sur l’équilibre entre vigilance et parano. Continuer à se faire plaisir tout en étant un minimum conscient de la provenance des produits et de leur qualité. Ce qui vaut pour tous nos produits de conso, évidemment, et qui peut vite devenir un casse-tête…

Sources: 

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/savez-vraiment-ce-quil-y-notre-the.html

http://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/la-sante-par-les-aliments/risques-sante/the-en-boire-trop-c-est-dangereux-pour-la-sante-31756

http://www.thevert.com/risques/

http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/13/cinq-marques-the-dix-contiennent-trop-pesticides-250656

6 commentaires

    Merci pour ton article !!
    J’ai la volonté de ne plus acheter des thés pas chers, mais parfois, notamment au bureau, on se contente de ce qu’il y a 🙂

    Niveau marque, j’aime beaucoup Dammann Frères, (comme toi je suppose ? :p).
    J’aimerai bien créer mes propres thés, mais je ne sais pas trop par où commencer, notamment pour l’achat des ingrédients. Tu as des astuces ?

    Salut Alexandra. Oui je comprends. Dans les machines à café, c’est probablement le pire! J’ai décidé il y a peu de me passer complètement de ces thés qui, de toute façon, ont mauvais goût à mon sens, et sont en plus mauvais pour la santé. Je me contente d’une eau chaude sans rien quand je n’ai pas d’autre choix. Concernant la création de thé, écoute je ne savais même pas que ça se faisait! Je suis une adepte du DIY pour les produits de beauté et d’entretien, mais le thé, aucune idée! En revanche je trouve l’idée excellente! Si tu t’y mets, tiens nous au courant! Je veux bien faire ta testeuse 🙂

    Merci pour cet article. Effectivement nous sommes cernés par des entreprises peu fiables et uniquement attirées par l’appât du gain contre notre santé. Pour ma part, je m’adresse souvent à de petits commerçants qui sélectionnent eux mêmes leurs thés et font leurs propres mélanges. Le résultat est vraiment délicieux. De plus je ne laisse pas infuser mon thé très longtemps (2-3 minutes) mais souvent mon eau est trop chaude. Je ferai plus attention. Je continuerai de boire du thé-infusion (qui reste ma boisson de référence)mais je serai plus vigilante grâce à toi. Encore merci et bonne journée.

    Hello Marielaine, merci pour ton partage. Je pense également me tourner vers une boutique de thé fiable comme celles que tu as trouvées pour varier un peu les plaisirs 🙂 Belle journée à toi.

    Hello Emilie ! J’espère que tu n’es pas trop flippée 🙂 C’est sûr que le thé n’échappe pas à toutes les problématiques environnementales de l’alimentation en général…le vin aussi est dans le même panier, même pire je pense..mais bon, je pense quand même qu’en arrêtant de consommer les thés trop bas de gamme (genre Lipton..et plus globalement ce qui se vend en supermarché), on fait déjà un grand pas en avant pour sa santé ! N’oublions pas aussi que le thé a largement plus de bienfaits que de désavantages et dans tous les cas, c’est mieux que boire du Coca ou une autre boisson industrielle..:) Bref, exigeons la qualité tout en continuant à profiter de la vie ! 🙂 Qu’en dis-tu ?

    Coucou Aleks! Flippée pas tellement mais disons que ça a confirmé pas mal de mes craintes. J’ai entendu dire aussi que les feuilles de thé avaient cette facheuse tendance à conserver, mieux qu’un autre aliment, toutes les vilaines choses qu’on lui aspergeait. Ce fut d’ailleurs la raison pour laquelle je me suis lancée dans cette enquête. Je suis parfaitement d’acc avec toi, et c’est d’ailleurs aussi ma conclusion, il ne faut pas tomber dans la parano et dans l’excès inverse. On connaît aujourd’hui beaucoup mieux les marques à éviter et on profite de ces thés qui n’ont pas l’air si mal. Sans compter qu’en effet, une bonne tasse de thé vaut bien mieux qu’un verre de coca ou de vodka! 🙂 Je n’ai pas encore essayé le Clipper Tea que mon amie Jennie et toi m’avez conseillé. Mais vous l’avez tellement bien vendu qu’il reste encore dans un coin de ma tête et que je me dis qu’il faut absolument que j’en trouve!

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 5038 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !