L’approche Viniyoga

Je souhaitais créer une page dédiée au Viniyoga car on me demande souvent à quoi cela correspond et surtout, qu’est-ce qui diffère des autres formes de yoga que l’on peut connaître.

Comme la plupart des autres formes de yoga, il prend sa source dans le yoga enseigné par Sri Krishnamacharia.

Dans les années 30, il enseigna le yoga à plusieurs gurus dont les noms nous sont plus ou moins familiers: B.K.S. Iyengar, Pattabhi Jois, Indra Devi mais aussi à ses propres enfants comme  T.K.V. Desikachar.

L’enseignement transmis par Krishnamacharia et assimilé par ses élèves permet de créer différents courants de yoga que l’on connaît aujourd’hui: Yoga Iyengar, Ashtanga Yoga, Hatha Yoga etc.

Desikachar reçoit l’enseignement de son père beaucoup plus tard, dans les années 60.

30 ans se sont donc écoulées entre l’enseignement transmis à Iyengar et celui transmis à Desikachar. 30 années révélatrices des différences entre un yoga très postural comme celui d’Iyengar, et un yoga plus adaptable enseigné par Desikachar.

Adaptation, le maître mot du ViniYoga.

J’aime la définition qui est donnée du Vini sur le site Viniyoga-Alpes:

“Le Viniyoga n’est pas une école particulière ni un style spécial de Yoga. Il donne simplement une direction : pour que la discipline porte ses fruits, il est indispensable d’adapter les techniques au travers d’une attention, d’une écoute sans cesse renouvelées.”

Un yoga qui se veut très complet, mettant sur un pied d’égalité asana pranayama et méditation. Un yoga qui prend en compte les considérations de l’élève. Sa santé, son physique, son sexe, son âge, son énergie mais aussi son environnement.

Un yoga qui aura donc sû s’adapter aux Occidentaux.

Lorsque j’ai commencé le Viniyoga, j’avais seulement un an d’expérience en yoga. Et pas n’importe lequel: le Kundalini. Je me rappelle parfaitement de mes impressions lorsque le premier cours de Viniyoga auquel j’étais venue assister. Trop lent, trop mou. Moi qui allais toujours à 1 000 à l’heure, qui avait besoin de challenge, difficile de ralentir le rythme.

Pourtant, avant la fin de ce premier cours, j’ai compris quelque chose. Le challenge a plusieurs visages et celui dont j’avais besoin était justement d’apprendre à ralentir. A me poser.

Sans cesse tournée vers l’extérieur à tenter d’occuper mon esprit trop bavard, le viniyoga m’a permis de tourner le regard vers l’intérieur en ôtant mes doutes et mes craintes.

Plus tard, après quelques années de pratique, j’ai remis en doute cet engagement dans le viniyoga. Jeune, sportive et ultra dynamique, est-ce que ce yoga pouvait véritablement me correspondre ? Pourquoi pas plutôt me lancer dans le vinyasa, un yoga dans lequel on bouge tout le temps.

J’ai compris plus tard que le viniyoga pouvait se fondre en n’importe quel yoga. Hatha, vinyasa, autant de styles que l’on peut pratiquer en lui donnant la direction viniyoga. J’ai alors découvert un yoga vinyasa différent. Plus précis, plus subtile, et beaucoup mieux construit que tout ce que j’ai pu expérimenter avant ça. Et évidement, où l’approche physique, respiratoire et spirituelle sont intimement liée.

J’ai alors compris ce qu’avait voulu me dire le viniyoga pendant toutes ces années: je peux adapter ma pratique à mes besoins du moment. Besoins qui diffèrent selon ma forme, mon état de santé, mon humeur etc. Je peux pratiquer un viniyoga intense et dynamique tout en conservant ces moments chers au viniyoga de l’écoute de soi.

« Ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au Yoga mais le Yoga qui doit être ajusté à chaque personne. »

Retrouvez également les propos de Claude Maréchal sur le sujet dans ce billet: Lumière sur le viniyoga.

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 50 38 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !