Yoga pour enfants, nos mini-happy yogis

Yoga pour enfants, nos mini-happy yogis

L’un des grands avantages de la démocratisation du yoga est probablement l’intérêt suscité par les plus petits. On trouve aujourd’hui beaucoup de cours de yoga pour enfants, mais aussi de plus en plus d’opportunités de se former à ce yoga si particulier.

Pour aborder un sujet aussi vaste, j’ai souhaité donner la parole à mon amie Tiphaine Vidal de Merci Yoga. Pour nous, happy yogis, elle revient sur sa formation auprès de Rainbow Kids Yoga et sur ses premiers cours de yoga enfants.

Hello Tiphaine ! Peux-tu te présenter en quelques mots et nous donner un petit aperçu de ton rapport au yoga enfants ?

Hello !

J’ai 28 ans et j’ai pris le chemin yoga il y a 4 ans (après un premier essai infructueux il y a… 11 ans !). En 2016, j’ai démarré une formation de 3 ans auprès de l’école Shanti Paris afin de pouvoir transmettre à mon tour cette pratique qui me passionne. Il s’agit d’une formation en yoga intégral accordant une grande place à l’anatomie, à l’adaptation aux différents publics, à l’ayurveda et à la culture indienne.

En parallèle, je ne cesse de continuer d’autres stages ou formations, telles que celle auprès de Rainbow Kids Yoga cet été. Donner des cours aux enfants ou aux familles a été ma révélation 2017. Aujourd’hui, je souhaiterais vraiment mettre cela au cœur de mon activité de professeure de yoga.

Bientôt, je vais également poursuivre une formation en Yin yoga en Inde, et une autre en Yoga sur chaise avec Jeannot Margier. J’ai cette envie profonde de transmettre le yoga aux personnes âgées ou en situation de handicap.

Dans la vie active, j’ai créé mon entreprise de conseil dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, de la santé et du sport. La « solidarité » au sens large est au cœur de tout ce que j’entreprends, et c’est ce qui m’a également amené à créer le blog Merci Yoga, dédié au yoga pour tous.

Comme tu le précises, tu suis une formation yoga sur 3 ans chez Shanti – lignée Ajit Sarkar. Qu’est-ce qui t’a poussée à faire cette formation en parallèle chez Rainbow Kids Yoga ?

En réalité, j’avais déjà envisagé cette formation il y a quelques temps. Mais j’avais envie de prendre mon temps et je réservais ça pour “l’après Shanti”. Pourtant, au fur et à mesure de ma formation, j’ai senti que j’avais envie d’avancer sur le chemin de l’enseignement mais qu’il me manquait encore quelques outils pratiques pour oser me lancer. J’ai donc cherché une formation courte qui pourrait m’offrir cela et je suis tombée par hasard sur la formation Rainbow Kids Yoga.

Le jour où je me suis inscrite, je me suis demandée pourquoi j’avais attendu si longtemps pour le faire ! Déjà à la lecture de leur site, j’ai été conquise. Je savais que j’allais y trouver ce que je cherchais.

C’est aussi, d’après ce que certains élèves m’ont rapporté, une formation beaucoup plus ludique et moins protocolaire que ce que propose le RYE* par exemple. Pour autant je souhaiterais également poursuivre une formation auprès du RYE par la suite car je suis convaincue que leurs approches sont complémentaires, et que le RYE peut apporter des outils concrets pour enseigner dans le cadre scolaire. Pour le moment, avec ce type de yoga enfants, on est beaucoup plus sur le jeu, l’amusement, et j’avais vraiment envie de ça.

A qui s’adresse cette formation ?

A tous les profs de yoga évidemment, mais aussi aux professionnels de l’enfance: instituteur.trices, animateur.trice. Elle peut également s’adresser aux parents et à toute personne curieuse de la pédagogie Rainbow Kids Yoga.

On est bien d’accord que ce n’est pas un teacher training comme les autres. Quelles différences notables peux-tu nous partager par rapport à ton expérience de l’école de yoga Shanti ou à une autre formation de yoga classique ? 

Tu t’en doutes, c’est difficilement comparable. En yoga enfant, on redevient soi-même un enfant. Tout est basé sur le jeu. Par ailleurs, dans ce genre de training, il faut compter environ 95% de pratique pour 5% de théorie.

A noter également la manière dont sont abordés les cours. Il n’y a pas de hiérarchie. Dans un cours classique, la plupart du temps le prof est devant et fait face aux élèves. En yoga enfants, nous sommes tous en cercle.

Nous utilisons aussi énormément les accessoires: ballons, foulards, rubans, masques, déguisements en tout genre etc.

Enfin, je ne sais pas pour les autres formations, mais chez Rainbow Kids, nous mettions la musique à fond ! Il faut vraiment le voir comme du fun.

Le formateur pour Paris, Benjamin Hart, est vraiment incroyable et parvient à te faire faire des choses que tu n’aurais jamais imaginées avant. Par le biais de cette interview, je tiens d’ailleurs à le saluer car sa pédagogie est immense.

Au-delà du côté fun, nous tenons aussi à respecter certains codes du yoga. Typiquement, nous pratiquons des échauffements, une série de postures (asanas), des exercices de respiration et de la méditation. Mais nous n’utilisons pas les mêmes termes ! Et surtout, tout est absolument ludique.

Par exemple, je construis toujours mes cours sous forme de voyages. Je leur présente la destination, les invite à développer leur imagination et utilise tout un tas de stratagèmes pour que ce voyage les porte jusqu’au bout de la séance.

D’après ce que j’ai cru comprendre, c’est cette formation yoga-enfant qui t’a permise de mettre le pied à l’étrier et de commencer à donner des cours. Peux-tu nous raconter ton cheminement pour arriver à te lancer ?

Tout d’abord, j’attendais de ce training yoga qu’il me donne une sorte de déclic. Il faut savoir que les enfants me font beaucoup moins peur que les adultes ahah !

Finalement, la boîte à outils que j’attendais était telle qu’il m’était impossible de reculer. C’est donc très naturellement qu’à la fin de ces 3 jours de formation, je me suis sentie prête.

Je tiens à préciser aussi que Shanti nous encourage beaucoup à l’enseignement dès la première année de formation. C’était donc le moment.

De surcroît, je trouve que le yoga enfant et le yoga adulte sont hyper complémentaires. Chez les enfants, il y a ce côté créativité et fun que j’adore. Chez les adultes, il y a l’aspect plus sérieux, retour à soi, intériorité qui m’est tout aussi nécessaire.

Tu donnes aussi des cours parents-enfants. Comment ça se passe ? Quelles sont tes astuces pour satisfaire à la fois les parents et les enfant ?

C’est précisément le plus compliqué à gérer ! Dans ce type de cours, il ne faut surtout pas oublier les adultes. Surtout si ceux-ci pratiquent déjà le yoga, il faut penser à garder des moments qu’ils retrouvent dans leur pratique: nom de postures, exercices de respiration etc.

Evidemment, il y a le partner yoga -postures faites à 2 ou à plusieurs – qui marche toujours super bien. Je propose aussi la danse du soleil, une forme de salutation au soleil version fun.

Comme je le disais plus haut, j’utilise souvent des histoires de voyages pour créer mes cours. Cela a un effet magique sur les élèves petits et grands. Et pour moi, cela me permet d’avoir un fil conducteur, essentiel à mon sens.

J’ai aussi cette intention de créer un véritable souvenir pendant le cours. L’idée étant que la famille puisse en reparler plus tard, de retour à la maison. Voire même re-pratiquer quelques exercices.

Quels sont les retours faits par les parents et/ou enfants à la suite de tes cours ?

La plupart des retours après les cours de yoga parent/enfant concerne cette parenthèse que l’on a créé avec la pratique. Comme un instant magique. Pour les parents, les cours de yoga avec leurs enfants sont un moment privilégié. Ils sont très reconnaissants de pouvoir le vivre.

Par ailleurs, j’ai reçu quelques retours sur le fait que certains enfants, d’abord réticents à l’idée de faire un cours de yoga avec leurs parents, sont finalement sortis ravis de l’expérience !

Qu’est ce qui te plaît le plus dans le yoga enfant ?

Le côté fun et créatif d’abord. Je me souviens des propos de Benjamin Hart: “Préparez bien votre plan de cours et, en arrivant, jetez le par la fenêtre !”. Ça reflète bien l’idée que je me faisais du yoga enfant !

Mais surtout cette sincérité, cette spontanéité propre aux enfants. Quand ils n’aiment pas une posture, un exercice, ils ne se gênent pas pour le dire ou passer à autre chose ! Mais toujours avec bienveillance, car ce sont des enfants. ça, j’adore.

D’après ton expérience yoga enfant, quel conseil pourrais-tu donner à un parent qui aimerait apaiser un enfant turbulent, peu concentré etc. ?

Ne pas penser que le yoga est LA solution pour leurs enfants. Si les parents pratiquent déjà le yoga, ils peuvent avoir tendance à penser que le yoga tel qu’ils l’imaginent va les apaiser. Or le yoga enfant, comme nous l’avons vu, est très différent du yoga adulte.

Ce que je conseille avant tout, c’est de les laisser être créatifs dans leur manière d’aborder leur yoga. Il ne faut surtout jamais les forcer. En tant que yogis, on aurait envie que nos enfants nous imitent et qu’ils prennent goût à être sur le tapis. Or ça ne fonctionne pas comme ça.

Le calme et l’apaisement des enfants passent souvent par l’amusement, par le jeu. Il est tout à fait possible de reprendre les outils vus en cours parents/enfants à la maison. Ne pas hésiter non plus à demander à la/le prof de yoga s’ils ont des idées.

Le mot de la fin ? 

Merci Emilie pour cette interview ! Et merci d’aborder le sujet du yoga pour enfants sur ton blog ! J’aimerais également partager mes playlists Kids Yoga dispos sur Spotify, pour les profs ou les parents qui souhaiteraient passer un bon moment sur le tapis avec leurs enfants :

Pour retrouver Tiphaine et ses cours de yoga pour enfants, allez faire un tour sur sa page Facebook

Restés également connectés à la page Merci Yoga car Tiphaine publiera très prochainement un article sur le yoga enfants et ses clichés !

Si l’interview de Tiphaine vous a plue, ne partez pas trop vite, j’ai encore quelque chose pour vous. L’un des mots de cette interview qui est revenu régulièrement est le mot “voyages“. Je le trouve génial parce qu’il nous fait tous rêver, petits et grands. Et c’est justement l’idée du dernier livre de Nathalie Héraut, professeure de yoga à Grenoble.

Nathalie enseigne le yoga enfant et le yoga parent/enfant depuis de nombreuses années. En 2015, elle publie son premier ouvrage, Voyages en yoga pour les enfants petits et grands, et remet ça en 2017 avec le deuxième opus Voyages en yoga 2, tout simplement.

J’ai eu la chance de découvrir le premier livre il y a plus d’un an et j’ai pris mon temps pour en parler ! 🙂

Pour ma part, les enfants me font un flipper. Contrairement à Tiphaine qui a plus de facilité avec les enfants que les adultes, moi c’est clairement le contraire. Pourtant, j’ai été poussée à plusieurs reprises dans cette direction, pour enseigner dans les écoles notamment. J’ai donné quelques cours de yoga privés pour enfants et des cours parents/enfants. J’ai beaucoup aimé, certes, mais je crois que ce n’est pas encore pour moi. Et donner des cours collectifs à des enfants, no way pour le moment !

Pourtant, à la lecture du livre de Nathalie, je me suis laissée porter dans son univers et j’ai adoré. Et, en effet, j’ai voyagé. Sous forme de petits livrets et de cartes à jouer, Voyages en yoga est un incitation à la rêverie et au partage. Clairement, cela m’a donné envie de le mettre en pratique auprès des petits bouts. Mais chaque chose en son temps…

Pour conclure ce voyage au pays du yoga enfant, j’aimerais emprunter les premiers mots du livre de Nathalie qui m’ont beaucoup touchée:

“Les plus grands voyages se font à l’intérieur… Celui qui consiste à mieux connaître son corps, ses émotions et son fonctionnement pour vivre le plus heureux possible, dure toute la vie. Si ce voyage commence tôt, à l’âge où les enfants vivent le présent à 100%, la conscience de ce que l’on est, de ce que l’on vit, peut alors se prolonger jusqu’à l’âge adulte et permettre une société plus fraternelle et coopérative.”

Le nom de Nathalie Héraut vous dit peut être quelque chose. Aux prémisses du blog, je l’avais interviewée concernant le yoga nidra. J’avais vécu à ses côtés l’une de mes plus dingues expériences de yoga. Pour en savoir plus sur Nathalie et sur cette expérience, rdv sur le billet Yoga Nidra, ou comment accéder à ses rêves.

RYE* Recherche sur le Yoga dans l’Education, association fondée en 1978 “par des éducateurs, pour des éducateurs. Son objectif : former les professionnels de l’éducation à des techniques de yoga, adaptées à la classe et à l’atelier.”

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Happy Instagram

Me contacter

07 50 38 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d'M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !