Gong Bath: l’expérience qui m’a faite vibrer

gong bath effet des vibrations sur l'eau

Depuis mon tout premier Gong Bath en avril dernier, je rêve de faire découvrir cette expérience au plus grand nombre. Le mois dernier, alors que tout le monde s’affairait pour assister au choc footbalistique France – Irlande, j’ai emmené mon amie Tiphaine dans un havre de douceur du côté de chez Swann (pardon). A défaut d’avoir pu t’emmener avec moi, cher Happy Yogi, je vais tenter de te partager cette expérience unique et incroyable en espérant te donner envie d’aller pousser la porte d’un Gong Bath…

Swann, l’as du gong

Swann est thérapeute sonore. Dis comme ça, on peut avoir une vague idée de ce que ça peut vouloir dire, mais quand même pas complètement. Il soigne grâce à la musique, ça, c’est déjà plus clair. Reste à savoir comment.

25 ans d’expérience en tant que musicien de tout ordre. Percussionniste, flûtiste, guitariste et chanteur, il a bien plus de cordes à sa cithare que tu ne peux l’imaginer. Spécialiste du travail sur le son (ingénieur du son, compositeur, producteur, remixeur et DJ de musiques méditatives et thérapeutiques), co-fondateur du duo français ELEA, Swann a participé à plus de 1 500 concerts à travers le monde.

Son intention principale avec la musique est de diffuser des vibrations et de l’énergie afin de favoriser le bien-être.

C’est donc tout naturellement qu’il devient thérapeute sonore certifié après une formation à l’Académie de renommée mondiale Peter Hess en Belgique, et au College of Sound Healing au Royaume-Uni.

Gong Bath, le principe

Au sol, des tapis de yoga, des couvertures et des coussins. Jusque-là, pas de quoi me sentir dépaysée. Au fond de cette salle, et tu ne pourras pas les louper, ces énormes instruments, posant majestueusement. Des gongs “vivants” comme le précise toujours Swann, qui ne sonnent jamais tout à fait pareil. Des gongs sublimes accordés sur les astres.

A côté, une table sur laquelle sont posés divers instruments que je reconnais plus ou moins. Et puis surtout, les bols. Ces fameux bols auxquels on appose communément l’épithète “tibétains” mais qui ont, pour la plupart, une toute autre origine. Népal, Bouthan, Inde. Généralement composés de 7 métaux, ceux-là en ont 9, 11 voire plus. Des métaux de toutes sortes et de toutes origines. Des métaux extraterrestres, même.

Assis-toi et laisse-toi faire. Swann te raconte avec passion ce que tu t’apprêtes à vivre. Encore quelques minutes avant le grand saut. Que tu le veuilles ou non, et même si j’ai toujours beaucoup de mal avec cette expression, tu ne pourras pas y échapper, tu vas apprendre ce que veut dire “lâcher-prise“.

Gong Bath - Swann au travail

Le truc que j’adore avec le Gong Bath, c’est que tu n’as absolument rien à faire. Quand tu pratiques le yoga, tu travailles sur ton corps autant que sur ton mental. Concentré•e, tu cherches le rythme du souffle qui te convient. Tu t’assouplies, tu te muscles en douceur bref ton corps est en mouvement et ton mental aussi, même si tu fais ce que tu peux pour calmer ses ardeurs. En méditation, là aussi ya du taf. Et ouai, atteindre le Samadhi, ça se fait pas tout seul. En somme, pratiquer le yoga et la méditation, ça te demande tout de même un effort. Et c’est aussi cela qui rend la pratique à la fois si belle et si difficile. Faire du yoga et/ou de la méditation chaque jour requiert un véritable engagement, une implication personnelle profonde. Patou parle même de “dévotion“.

Avec le Gong Bath, aucun effort n’est nécessaire. Comme le dit si justement Swann, “ce sont les instruments qui bossent”. Tout ce que tu as à faire, c’est t’allonger (tu peux aussi rester assis mais il paraît que c’est par la plante des pieds que se transmet le mieux l’énergie). Laisse-toi porter. Porter par les sons, certes, mais surtout, par les vibrations.

A mon dernier Gong Bath, je me suis même endormie. Enfin, je crois. Disons que les gongs te mettent dans un état second où tu oscilles constamment entre rêve et réalité. Ça me rappelle d’ailleurs mon expérience en Yoga Nidra où l’on allait chercher cette limite subtile entre conscient et inconscient. Avec le Gong Bath, on peut même carrément parler d’état hypnotique puisque l’on y retrouve les mêmes fréquences (onde Alpha) que dans l’hypnose légère.

Ce qui est certain, c’est que tu n’as absolument rien à faire, sinon profiter pleinement de cette séance.

Gong Bath, comment ça marche ?

Notre corps est constitué à environ 65% d’eau. La majeure partie de cette eau réside à l’intérieur de nos cellules ou entre ces cellules (espace intercellulaire). L’eau opère plusieurs fonctions dans le corps  mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’au-delà du fait qu’elle soit essentielle à notre survie, elle est aussi indispensable à notre bon fonctionnement physique, mental et émotionnel.

Vous vous souvenez de cette scène de Jurassic Park, juste avant que l’on voit pour la première fois le T-Rex ? Avant même de l’entendre arriver, on peut voir l’impact des vibrations de ses pas dans une flaque d’eau. Et bien c’est un peu ce qui se passe dans notre corps lors d’un Gong Bath. Les gongs, les bols et tous ces instruments magiques envoient leurs vibrations viennent toucher directement toutes nos cellules qui elles-mêmes, se mettent à vibrer. Ces vibrations ont chacune leur propre fréquence que l’on peut mesurer en Hertz. Ces fréquences ne sont pas toutes accessibles à l’oreille humaine. Ainsi, certains sons produits par les gongs ne seront pas entendus mais seront parfaitement ressentis. Et ce sont ces mêmes fréquences qui vont venir cibler les “nœuds” présents dans le corps, les tensions plus ou moins ancrées, pour venir les délier.

Gong Bath, les effets

L’objectif du Gong Bath est avant tout de procurer du bien-être. L’idée n’est pas de se targuer de guérir tel trouble ou telle pathologie à travers les gongs. Aussi, que l’on croit ou non au pouvoir des gongs, il y a fort à parier pour que vous vous sentiez particulièrement bien après un gong bath sans forcément expliquer pourquoi.

Ce qui est assez magique avec un Gong Bath, c’est qu’en une seule séance, il est possible de retrouver tous les bienfaits de la pratique régulière du yoga et de la méditation.

Bien-être physique: relâchement musculaire, création d’espace dans le corps, baisse de la fatigue, réduction de certaines douleurs (articulaire, musculaire).

Bon, qu’on soit bien d’accord, non le Gong Bath ne t’aidera pas à assouplir tes ischio-jambiers ou à renforcer ton dos. Mais comme le yoga, il peut apporter au corps à la fois détente et dynamisme.

Bien-être mental et émotionnel: fort ancrage dans la terre, apaisement des tribulations du mental, meilleure concentration.

En sortant d’un gong bath, on se sent à la fois calme et dynamique, centrée et créatif et surtout, on se sent hyper happy 🙂

J’ai quitté mon premier Gong Bath tremblante et très émue. De manière générale, je suis très sensible au son et à ses effets. Pratiquer le yoga et la méditation en chantant les sons “om” “ram”etc. me met toujours dans un état très particulier. Un Gong Bath pour moi, c’est ce type de pratique puissance mille. J’en ressens encore les vibrations plusieurs heures après au point d’en trembler physiquement.

Une fois remise de ces fortes émotions, je me sens extrêmement calme. C’est comme si rien ne pouvait m’atteindre. Après ce deuxième Gong Bath, je sors du studio de yoga pour rentrer chez moi, à pied. Je traverse la Seine près de Notre-Dame et du Quartier Latin. On est dimanche aprèm, il fait super beau, la France a gagné le match et les touristes grouillent. Autant dire que c’est un beau bordel dehors. Pourtant, impossible de me laisser emporter par la cohue. Je suis ultra centrée. Magique. Et puis, il y a aussi cette sensation très forte d’ancrage. Avoir l’impression d’avoir les pieds sur terre, mais tellement. Ancrée et pourtant, légère. La tête dans les nuages mais consciente de ce qui se passe, ouverte sur l’extérieur. En fait le Gong Bath, c’est juste un sacré paquet de paradoxes que tu ramasses en pleine tronche et, même si tu ne comprends pas bien ce qui t’arrives, ce qui est sûr, c’est que tu es bien. Trop bien, même.

Pour les Happy Yogis les plus avertis, sachez que le Gong Bath a aussi un effet sur l’alignement des chakras. Les différentes vibrations envoyées vont permettre d’ouvrir un à un les chakras et de les remettre d’équerre si besoin.

Pour rappel, les chakras sont ces “roues” invisibles, ces centres énergétiques par lesquelles passe l’énergie vitale. Il paraîtrait que nous en aurions des milliers répartis dans tous les corps, mais comme on n’a pas toute la nuit, on va déjà s’intéresser aux 7 principaux.

chakras

  1. Chakra racine – Muladhara(périnée) – Elément Terre – Couleur rouge
  • Qualités : stabilité, confiance en soi, courage.
  • Troubles physiques : problèmes circulatoires, sciatiques, anémie.
  • Troubles psychiques : égoïsme, manque d’assurance, dépression.
  1. Chakra du sexe – Svadishtana(sacrum) – Elément Eau – Couleur orange
  • Qualités : sexualité, vitalité et créativité.
  • Troubles physiques : affections génitales, rénales et urinaires.
  • Troubles psychiques : colère, frustration, agressivité, jalousie.
  1. Chakra du plexus solaire – Manipura(deux doigts au-dessus du nombril) – Elément Feu – Couleur jaune
  • Qualités : équilibre, spontanéité.
  • Troubles physiques : troubles de la digestion, diabète, obésité.
  • Troubles psychiques : irritabilité, cauchemars, manque de respect de soi.
  1. Chakra du cœur – Anahata(au centre de la poitrine) – Elément Air – Couleur verte
  • Qualités : centre de l’amour et de l’harmonie.
  • Troubles physiques : tension, troubles cardiaques, douleurs dorsales.
  • Troubles psychiques : froideur, difficulté à établir le contact.
  1. Chakra de la gorge – Vishuddha(dans la région du larynx) – Elément Ether – Couleur bleue
  • Qualités : communication, productivité, expressivité.
  • Troubles physiques : problèmes de gorge, de dents, d’audition.
  • Troubles psychiques : blocages, timidité, peur de livrer ses opinions, troubles de la parole.
  1. Chakra du front – Ajna(au-dessus de la racine du nez) – Esprit – Couleur indigo
  • Qualités : imagination, intuition, sagesse.
  • Troubles physiques : maux de tête, affections oculaires, maladies du système nerveux.
  • Troubles psychiques : manque de mémoire et de concentration.
  1. Chakra de la couronne – Sahasrara (au sommet de la tête) – Vibration – Couleur blanche
  • Qualités : spiritualité, réalisation de soi.
  • Troubles physiques : maux de tête, maladies chroniques, paralysies, déficience immunitaire.
  • Troubles psychiques : fuite devant la réalité, dépression, difficulté à décider.

Ainsi, le Gong Bath permettrait de secouer un peu nos chakras pour les remettre sur le bon chemin et ainsi apaiser les troubles physiques et psychiques que leurs dysfonctionnements peuvent provoquer.

Pour ma part, j’ai résolument décidé de continuer à assister régulièrement aux Gong Baths avec Swann. Par ailleurs, j’ai très envie de m’essayer au chant thérapeutique proposé par Ely Goa qui n’est autre que la femme de Swann. Affaire à suivre…

Exprimez-vous!

4 Comments

  1. Je ne connaissais pas du tout mais cela donne envie ça m’a l’air très reposant

    • C’est bien plus que cela et c’est en ça aussi que c’est totalement paradoxal. C’est à la fois reposant et dynamisant. Tu ressors de là avec de l’énergie à revendre 🙂

  2. Quel bonheur de revivre cette expérience à travers tes mots 🙂 Ce gong bath fut inoubliable. J’ajouterais également, pour prévenir ceux qui souhaiteraient s’y aventurer, qu’il est possible de ressentir une petite “gêne” à certains endroits, qui sont précisément les endroits qui nécessitent un déblocage. Mais rien de terrible au contraire, et le bilan de l’expérience est en effet cet immense bien-être ressenti plusieurs heures après. Ma séance de yoga en rentrant fut très particulière 🙂 Je n’ai qu’une envie comme toi: recommencer! Encore 1000 mercis ma Mi <3

    • Plaisir partagé ! 🙂 Et tu fais bien de préciser que le Gong Bath est aussi là pour réveiller et dissoudre de vieux blocages, ce qui peut entraîner des gênes, voire carrément des douleurs. Swann disait que les femmes avaient parfois des sensations bizarres dans le ventre pendant le Gong Bath. Mais no panic, c’est supportable, ça ne dure pas et surtout, c’est pour la bonne cause ! 🙂 Tif, on y retourne quand tu veux !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *