Le Natha Yoga et ses bien drôles de Yogis

natha-yoga

Chers lecteurs, aujourd’hui sur le blog, j’ai le plaisir d’accueillir Eve-Anne du blog VotreYoga. J’ai appris beaucoup en lisant son article, mais surtout, j’ai beaucoup ri! Vraiment! J’espère que vous l’apprécierez autant que moi!

En parallèle, laissez-moi encore quelques jours et je vous confierai un petit secret sur le blog d’Eve-Anne. Un indice? “J’aime tenir la chandelle”…

Tout d’abord, je voulais remercier Emilie de me recevoir sur son blog “décalé”. Et oui, ce mot me fait me sentir “chez moi”. Je crois qu’on peut dire du Natha Yoga qu’il est “décalé” par rapport aux courants de yoga plus connus aujourd’hui.

C’est donc sur le ton de l’humour et de la dérision que je vous invite à lire cet article. Imaginez-vous, le temps d’un article “décalé”, observateur d’une tribu imaginaire, la “tribu” du natha yogi. Ceci dit, si les natha yogi n’ont jamais existé sous forme de “tribu”, toutes les techniques que vous trouverez dans cet article sont bel et bien réelles. Enjoy !

Il faut savoir que le natha yogi (appelons-le ici “natha”) est originaire d’une tribu très ancienne. Ainsi pourrez-vous peut-être lui pardonner ses moeurs primitives parfois un peu particulières et pas toujours très adaptées à nos conventions sociétales. Sachez néanmoins qu’il n’est ni méchant ni dangereux. Derrière ses drôles d’habitudes qu’il ne faut pas toujours chercher à comprendre (comme par exemple passer beaucoup de temps sur la tête), c’est un individu qui aime la vie, la liberté et qui est totalement pacifiste.

– Le natha ne se préoccupe pas beaucoup de l’anatomie ni de l’alignement physique du corps dans ses postures. Qu’il soit petit, grand, raide, gros, droit, tordu, le natha fait sa posture comme il peut. Car celle-ci n’est pour lui qu’un prétexte pour faire ce qu’il aime le plus dans la vie : respirer.

– Le natha ne se préoccupe pas de la qualité de ses vêtements ni de son tapis. Il peut très bien faire sa séance sur un bout de moquette. Si elle glisse, sa salive fait un très bon anti-dérapant (beurk 🙁 ). Egalement, il n’utilise pas de matériel (genre brique, sangle, bolster …). Bon, allez, si vraiment ça ne va pas, il aura bien une chaussette qui traîne quelque part en guise de sangle.

– Pour communiquer, les natha ont développé un langage autochtone bien spécifique. Ils aiment les mot aux consonances particulièrement poétiques : nasagradsrishti, kecarimudra, Hrydaya visarga, Nilakantha mudra, shivalinga, bindu, brahmarandhra, shakti … Si, dans cette tribu, tout le monde se comprend, il faut parfois un peu de temps aux novices pour s’y retrouver. On n’apprend pas une nouvelle langue du jour au lendemain…

– Le natha récite en boucle des sons bizarres qu’il appelle “mantras”:

  • “Hung hung kha”
  • “hum Kali hum”
  • “ka é li la hrim a sa kha la hrim sa kha la trim”
  • ….

Rassurez-vous. Si ces pratiques sont intrigantes pour le novice, elles ne sont pas dangereuses ni contagieuses (quoi que… tout compte fait, peut-être un peu contagieuses quand même…). Egalement ce n’est pas un signe que le yogi a fumé de l’herbe juste avant. Il aime simplement expérimenter des états mentaux particuliers.

– Egalement, le natha peut passer de longs moments à plonger son regard dans une forme géométrique. Il appelle ça un yantra et il dit que c’est pour stabiliser le mental. Mais moi, j’ai essayé. Et je peux vous dire que j’ai plus l’impression de regarder dans un gyroscope qu’autre chose. C’est louche…

sri-yantra-33588_1280

– Vous pourrez peut-être aussi trouvé déroutant le calme qu’il règne parfois dans la tribu. Le natha reste parfois de longs moments sans bouger. Il aime l’immobilité. N’ayez crainte, il n’est pas mort ni dans le coma. Il n’est pas parti non plus dans une autre dimension (quoi que…). Simplement il aime ça. Il dit que c’est ce qui lui donne de la force. Allez comprendre…

– Le natha aime les bonnes choses et les plaisirs de la vie. Il aime manger et boire ce qui lui plait. Simplement, il entretient le détachement. “Expérimenter la vie sans attachement”, voilà sa grande devise.

– Dans sa pratique du yoga, le natha a développé des techniques tout à fait ‘politically correct” adaptables aux sociétés aux moeurs moins primitives et permettant à chacun de s’y essayer. Ainsi connaît-il les postures “classiques” comme n’importe quel autre yogi : lotus, pince, triangles, poisson, aigle, arbre, chandelle, pose sur la tête, et bien d’autres… Il a également développé des techniques de respiration très poussées en pranayama.

Mais dans sa grotte secrète, le natha peut parfois se livrer à des expériences étranges. Il dit que c’est pour augmenter sa conscience et son énergie. Allez savoir ce que ce charabia signifie…

Comme je me suis immiscée depuis quelques années au sein de cette tribu farfelue, je vous livre quelques exemples de ces pratiques pour le moins inhabituelles et qu’on n’oublie pas de si tôt :

Les drishtis : des “mudras” des yeux

P1030981 2P1030982 2P1030983 2

La majorité du temps, qu’il ait les yeux ouverts ou fermés, le natha aime loucher dans quasiment tout ce qu’il fait. Il dit que ça augmente la stabilité mentale et la puissance.

Ca n’a l’air de rien. Cependant, essayez de loucher pendant plusieurs minutes tout en réalisant une posture de yoga… beaucoup moins facile que ça n’en a l’air…

Malgré les croyances populaires, leur témoignage confirme qu’ aucun d’entre eux n’est jamais resté coincé dans cette position, même si le vent souffle.

Kakimudra et shitali

P1030984 2Le natha tire souvent la langue. N’y voyez là aucune impolitesse (le natha ne connaît pas le sens de ce mot). Notamment il aime mettre sa langue en tuyau (kakimudra) et respirer en faisant un son particulier (le son “shit”). Il dit que ça l’apaise et que ça ouvre son coeur.

Et, quand il louche en même temps, c’est particulièrement esthétique…

Jouer avec 3 cailloux

P1030991En quoi ça consiste exactement ? Juste à jouer avec trois cailloux. A quoi ça sert ? A rien, à jouer avec trois cailloux. Pourquoi fait-il ça ? pour rien hormis le fait de jouer avec trois cailloux …

Ceci n’est pas une blague mais bien une véritable technique classée dans les “techniques inutiles”. Pour la comprendre, il faut s’y essayer. Pendant plusieurs semaines ou mois, tous les jours, perdez consciemment votre temps à faire quelque chose qui ne sert à rien plusieurs minutes par jour. Le résultat ? Vous seul le découvrirez …

Buchari mudra

P1030987Non non il ne vous invite pas à faire “cul sec”. Allez savoir ce qui lui prend de tomber ainsi en admiration devant son petit doigt. Ce serait pour ouvrir la communication entre l’espace intérieur et l’espace extérieur. Bon, d’accord, si là vous me dites que vous décrochez et qu’il y a de quoi se méfier… Je comprendrais…

P1030992

 

Jyotimudra

Le natha aime parfois se couper du monde extérieur. Ne prenez pas ça pour une attitude de rejet. S’il ne veut plus rien voir, rien entendre, rien dire, rien penser, c’est toujours pour apprendre à se connaître un peu mieux lui-même, de l’intérieur.

Simhasana : le lion

 

P1030974

Mais le plus terrible, c’est quand le natha se transforme en bête féroce et terrible.

Avez-vous jamais entendu, dans son élan entre le souffle et le son, le natha “rugir” sur son expiration? Il dit que c’est sa façon d’aller à la rencontre de ses énergies animales et de fureur et de les canaliser.

P1030969

Mais quelle drôle de bête que ce yogi !

Si vous voulez en savoir encore davantage sur le natha yoga ou si cet article vous a plu, venez me faire un petit coucou sur mon blog “votreyoga”

Chers lecteurs, j’espère vraiment que cet article vous a plu ! Comme je vous le disais plus haut, j’aime beaucoup le ton employé par Eve-Anne et les photos sont aussi bien marrantes !

N’hésitez pas aussi à retrouver Eve-Anne sur sa page Facebook et à lever le petit pouce 😉

Quant à moi, je vous retrouve très vite pour une nouvelle aventure !

Vous souhaitez découvrir les autres articles invités du blog ? Voici celui de Claudia et celui de Clémentine.

Ma prof de yoga est-elle un guru ? par Claudia

6 astuces yoga pour les personnes travaillant debout par Clémentine

Exprimez-vous!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *