Miroir mon beau Miroir

Miroir mon beau Miroir

Je vous préviens, ce billet s’annonce comme un véritable coup de gueule !

Lors de mon séjour à Bruxelles il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de tester un cours de Hot Yoga. J’avais d’ailleurs rédigé un billet sur cette expérience riche en émotions.

Dans ce billet, j’évoque un point qui m’a marquée pendant le cours. “Marquée” n’est d’ailleurs pas le mot juste. Je pourrais dire “dérangée” mais ça resterait soft.

Ce point de détail, ce sont les miroirs du studio de yoga.

Je suis la première à entrer dans cette salle chauffée à 37°c. Je repère le tapis du prof. Il est placé dos aux miroirs. En 20 ans de scolarité, s’il y a bien une chose qui n’a jamais changé, c’est la place que je choisis dans une salle de classe. Toujours celle qui est la plus au fond de la classe. Ni une ni deux, même en cours de yoga, je retrouve mes bons vieux réflexes, prenant soin d’aller me caler tout au fond à droite de la salle.

Je place mon tapis sur les petites marques au sol. Hein ?! Oui, des marques au sol. Pour bien indiquer où mettre ton tapis et être sûr que l’espace de la salle sera parfaitement optimiser. J’aime pas bien ça. Juste le fait de savoir que mon tapis sera à 5cm de celui de mon voisin, ça me gave. Alors ok, je me réjouis de voir que nous sommes de plus en plus nombreux à faire du yoga. Je me réjouis de voir les salles se remplir. Mais non, désolée, je ne kifferai jamais assister à un cours où on est 50. Idem côté prof. Je n’ai pas envie d’enseigner à 50 yogis en même temps. Comment tu veux faire attention à tout le monde et être là pour chacun quand tu es 50 ? C’est encore un truc qui me dépasse totalement même si je crains devoir revoir mes standards un jour où l’autre.

Bref, voilà les 50 yogis qui arrivent, justement. A ma grande surprise, les premiers arrivés prennent place le plus près possible des miroirs. Les suivants essayent de se caler juste derrière les premiers, prenant bien soin de pouvoir s’admirer dans les glaces. Enfin, ce sont les pauvres retardataires qui finiront par se résoudre à venir caler leur tapis près du mien.

Une chose est sûre, dans ce ballet incessant, chacun cherche à s’installer de façon à voir son reflet dans les miroirs. Je suis un peu consternée.

What The Futch ?!

En fait, je suis révoltée. Je ne comprends pas bien le délire. Suis-je véritablement dans un cours de Yoga ?

Bref…

La chaleur atteint son paroxysme et le cours commence.

Dos au miroir, le prof décrit les postures et les pratique avec nous. A de trop nombreuses reprises, il fait référence aux miroirs.

“Etirez-vous vers les miroirs”, “Observez-vous”, “Allez chercher plus loin en regardant le miroir”, “Restez concentrés sur le miroir”.

“RESTEZ CONCENTRES SUR LE MIROIR” ????

J’hallucine.

En fait, si j’ai bien compris, tout se passe autour de l’image que l’on renvoie dans ce fameux miroir. Et l’intériorisation dans tout ça ?

J’avais cru comprendre que le yoga nous permettait de voir au-delà de notre enveloppe corporelle et d’aller explorer nos 4 autres koshas… J’ai dû me gourer.

Allez, c’est pas parce que c’est un billet coup de gueule qu’on n’a pas le droit d’apprendre des trucs.

Pour info en yoga, on compte 5 enveloppes de l’âme. C’est ce que l’on appelle les 5 Koshas.

  • Anandamaya Kosha, l’enveloppe de félicité
  • Vijnanamaya Kosha, l’enveloppe de connaissance – intellect et intuition
  • Manomaya Kosha, l’enveloppe sensorielle et du mental conscient
  • Pranamaya Kosha, l’enveloppe d’énergie
  • Annamaya Kosha, l’enveloppe physique 

Selon le yoga, nous sommes tous constitués de ces 5 enveloppes. De manière générale, nous n’avons pas trop de problème à identifier l’enveloppe physique. C’est notre corps tel qu’on le connaît et dans lequel on vit depuis un paquet d’années maintenant.

Il arrive également que nous puissions identifier, ressentir, visiter notre enveloppe énergétique, voire même notre mental conscient. La pratique régulière du yoga et de la méditation nous aide à appréhender plus intensément ces 2 enveloppes.

En poursuivant la pratique du yoga de manière assidue, il est également possible de se connecter à l’enveloppe de connaissance.

Quant à l’ultime enveloppe, celle de la félicité, il faudra probablement s’armer de beaucoup de patience et de sagesse pour pouvoir la visiter

Revenons maintenant à nos miroirs et aux conseils avisés de notre prof d’un jour. Se tourner vers les miroirs, se regarder en train de faire du yoga, c’est carrément un non-sens pour moi. On reste au premier niveau. Celui du corps. On ne cherche pas à aller dans plus de subtilité.

Pour ma part, j’étais trop loin des miroirs pour pouvoir me voir. Et quoi qu’il en soit, je n’en avais pas envie. J’avais déjà le mental qui turbinait à 2 000km/h, encore heureux que j’avais autre chose à faire que de me concentrer sur mon reflet!

C’est un fait, ce genre d’enseignement ne me correspond pas du tout. Néanmoins, j’ai essayé de trouver des intérêts à l’utilisation des miroirs en yoga. Feront-t-ils le poids? Pas sûr…

Pour

Observer l’alignement du corps et ajuster les postures.

Il arrive en effet souvent que l’on ait cette impression bizarre d’être tordu alors que ce n’est pas le cas. A l’inverse, on peut se sentir parfaitement aligné et droit alors que pas du tout. Dans ce cas, les miroirs peuvent être utiles. Ils nous aident à réajuster nos postures pour se mettre dans l’axe, dé-cambrer les reins, relâcher les épaules etc.

Et, … Ah bah non c’est tout.

Contre

Ça n’engage peut-être que moi, mais en mettant des miroirs dans les salles de yoga et en incitant les élèves à les regarder, est-ce que l’on ne participerait pas un peu au développement de l’ego ???!

Rappelons quand même le grand principe du Yoga:

[inlinetweet prefix=”” tweeter=”My Happy Yoga” suffix=”#my_happy_yoga #myhappyyoga #yoga”]”Yogaś citta-vrittinirodhaḥ“[/inlinetweet]

Le Yoga est la cessation des perturbations du mental.

Pour parvenir à stopper ces fluctuations mentales, le yoga fait appel à diverses techniques: asanas (postures), pranayamas (techniques de respiration), chants, méditation etc.

Ces “techniques” visent à améliorer la concentration et à se rapprocher de notre être intérieur. Cet être de lumière, ce moi profond, immuable et imperturbable qui se cache trop souvent derrière cet autre moi: l’ego.

L’ego se nourrit des perturbations du mental. Jugements, culpabilité, vengeance, doutes etc. elles-mêmes stimulées par les possessions matérielles, les désirs ou les apparences.

L’apparence. Préoccupation universelle et source de souffrance.

Dans notre quotidien, nous sommes tous confrontés à notre apparence et aux jugements sur celle-ci. Qu’ils soient positifs ou négatifs d’ailleurs, là n’es pas la question. Mais peut-être que de temps en temps, une fois par semaine par exemple, et surtout quand on vient pratiquer le Yoga, on aimerait bien qu’on nous foute la paix avec cette apparence.

Je pense que les miroirs dans une salle de yoga, qu’ils soient ouvertement utilisés à la demande du prof ou simplement présents, ne font qu’exacerber les problèmes de l’ego.

Et d’ailleurs, cela concerne autant les personnes à haute estime de soi (ego un peu trop dominant) que les personnes à basse estime de soi (manque de confiance).

Dans les 2 cas, les miroirs ne vont faire que démultiplier les effets. Une personne dont l’ego est déjà bien gonflé sera ravie de pouvoir s’observer pendant 1h et se féliciter de ses prouesses (d’ordre purement physique du coup). A l’inverse, une personne qui n’a pas confiance en elle ne verra dans le miroir que le reflet d’une succession d’échec.

Sans oublier que dans ce genre d’espace, non seulement l’on peut voir son reflet, mais l’on voit aussi celui des autres! Une aubaine pour attiser les comparaisons et les jugements!

Bref, si les miroirs peuvent être utiles dans certains cas (et encore, le rôle du prof n’est-il pas aussi celui d’observer ses élèves pour éviter blessures et les ramener dans l’alignement ?), pour moi, c’est malsain.

Et vous, que pensez-vous des miroirs dans les salles de Yoga? En avez-vous déjà fait l’expérience? Racontez-nous!


«

»



10 commentaires

    Bonjour Emilie,

    Wahou !! Quel superbe article ! J’ai beaucoup beaucoup apprécié ce que tu as écrit ! Alors, tout d’abord, je voudrais te dire un grand merci d’avoir évoqué ce sujet vraiment intéressant !

    Tu sais quoi ?
    Moi aussi j’ai été particulièrement gênée par la présence de miroirs la fois où je suis allée à un cours de Bikram pour me faire ma propre idée… Heureusement, comme toi, je n’étais pas juste devant le miroir, mais je trouve que ça a suffit pour changer l’ambiance…

    J’ai eu l’impression que les miroirs, au lieu de nous permettre de regarder à l’intérieur, ce qui est, il me semble, le principe du yoga, nous ramenaient sans cesse à l’extérieur, aux apparences, et, comme tu le dis super bien, à notre ego !
    Ca me fait un peu penser d’ailleurs à la mode des selfies ! Tu sais quoi, quand je suis partie à Venise, il y avait même des vendeurs qui proposaient des selfie sticks pour se prendre soi-même en photo !!! J’ai eu du mal à en croire mes yeux. Et là je me suis dit : “Qu’est-ce que le Bouddha aurait pensé de tout ça ?”

    Du coup, ton article résonne vraiment en moi et j’ai l’impression qu’à cause des miroirs, on a beaucoup plus de mal à faire du Yoga le (vrai) miroir de notre ressenti du moment…

    Du coup ça me ramène dans mes souvenirs d’enfance et d’adolescence, et surtout à mes cours de danse classique. Je me souviens qu’on avait un grand miroir face à nous et en fait c’était assez utile quand on faisait des pas-chassés ou tout autre déplacement “en groupe”, les unes derrière les autres. Du coup on ne se marchait pas dessus 🙂
    Par contre, dans le cas du Yoga, comme l’exploration se déroule sur un tapis et que ça définit, en quelque sorte, notre “périmètre” de pratique, je ne pense pas que les miroirs servent à quoi que ce soit !

    Enfin voilà, je voulais vraiment réagir à ton article et je ne vais pas m’arrêter là ! Je le partage sur les réseaux sociaux et sur le groupe Facebook que j’ai créé pour les profs de Yoga !

    Je te souhaite une très belle journée et plein de superbes explorations à venir 🙂
    Bises,
    Claudia
    http://www.yogapassion.fr
    “Vivez en toute sérénité”

    Salut Claudia! Merci beaucoup pour ton enthousiasme qui me touche beaucoup! Je suis contente que tu partages cet avis! Et je suis d’accord avec toi, moi aussi en écrivant l’article, j’ai beaucoup pensé à cette mode des selfies 🙂 Je n’ai pas écris d’article sur le sujet, beaucoup l’ont déjà très bien fait. Mais j’avais donné mon avis sur certains blogs et partagé aussi un petit message dans l’une de mes newsletter. En tout cas, merci de le partager, ça me fait très plaisir! A très vite du coup. Bises 🙂

    Bonjour Emilie,

    Je découvre ton blog grâce aux partages de Claudia sur Facebook. Merci pour ton article.
    J’ai vécu une expérience désagréable en cours il y a quelques mois à mon arrivée sur Montpellier. Pour la première fois depuis que je fais du yoga, il y avait des miroirs… Impossible de me trouver une place sans voir mon reflet… ça a été affreux. Comme tu le dis dans ton article, une personne avec un manque de confiance en soi aura l’impression de revoir ses échecs… le moindre coup d’oeil m’empêchait de m’intérioriser et de me concentrer sur ma pratique!
    Après plusieurs cours, j’ai décidé de ne plus aller dans ce studio pour de nombreuses raisons, je n’avais pas repensé à ces miroirs!

    Salut Aline,
    Merci à Claudia pour le partage alors! Ravie que tu aies pu découvrir mon blog 🙂
    Je comprends que cela ait pu être déstabilisant. Un miroir qui nous renvoie nos échecs vs les performances des autres, on n’a pas envie de s’y frotter! Tu as bien fait de quitter ce studio s’il ne t’allait pas. Pour ma part, et pour d’autres raisons que celles des miroirs, je ne me sentais pas non plus très à l’aise dans ce studio de Bruxelles. Plusieurs choses m’avaient dérangé et notamment ce manque d’échange avec les autres. J’avais presque l’impression d’être dans une salle de sport (et je HAIS les salles de sport!) où chacun vient faire ce qu’il a à faire sans se soucier de rien et surtout, en se montrant le plus beau et le plus fort. Bref, j’espère que tu auras trouvé depuis un studio qui te correspondait plus. 🙂

    Mais dis donc, tu te déchaines ! 🙂

    Ca m’est déjà arrivé de donner des cours dans une salle où tout le mur n’est qu’un grand miroir. Je fais mettre les tapis dans le sens qui permettra que les gens soient dos au miroir.
    Et quand quelqu’un essaie de “zyeuter”, j’utilise un peu d’humour pour recadrer.

    Je viens d’écrire un article sur les mudras des yeux. On pourrait faire faire ça aux gens devant un miroir, qu’est-ce que t’en penses ? lol 🙂

    Ou mieux, on pourrait lancer un défi. Celui qui arrive à se regarder dans le miroir en faisant nasagra … hi hi hi.

    Bon ok, c’est de l’humour de geek yogi. Je sors …

    Salut Eve-Anne! Je n’ai pas encore lu ton article sur les mudras des yeux mais je vais le faire de suite! En revanche, ton idée de nasagra devant un miroir, c’est un truc à creuser! ;p Et surtout non, restez, toi et ton humour de geek yogi. J’adore 🙂 A bientôt!

    Juste pour être sûre qu’il n’y a pas mauvaise interprétation pour personne … 🙂

    ce défi dont je parle est une blague évidemment… Loucher implique que c’est impossible de se regarder dans un miroir.
    C’est ma façon de dire que les miroirs n’ont à priori pas leur place dans un cours de yoga … 🙂
    A bientôt

    Bien sûr Eve-Anne! Pas de souci! Je suis sûre que l’idée était claire pour tout le monde 🙂 J’espère que ça ne t’empêchera pas de continuer à faire de l’humour surtout!

    Rien de tel que pratiquer les yeux fermés 😉
    Merci pour ce super article, je me suis souvent posée cette question des miroirs et tu y apportes un nouvel éclairage.
    Sinon, pour la rectification des postures face au miroir, je dirais que ca peut aussi jouer en notre défaveur. En s’habituant à faire confiance à notre reflet, on en oublie nos sensations, celles-là mêmes qui peuvent nous alerter d’un petit défaut de posture!
    À bientôt 🙂

    Clémentine
    http://3heures48minutes.com

    Salut Clem!
    Pratiquer les yeux fermés est une idée en effet. Un truc que j’essayerai d’ailleurs bientôt avec mes élèves. Mais je ne pense pas qu’il faille généraliser cette méthode. En revanche je suis d’accord avec toi sur les effets pervers de la rectif’ dans le miroir. Quoi qu’il en soit, je ne me pose même pas la question puisque les miroirs n’auront jamais leur place dans ma salle de yoga 😉
    J’en profite pour te féliciter à nouveau pour ton blog que j’adore suivre. Chacun de tes articles apportent de nouveaux éléments à ma pratique, c’est génial. A très vite donc! 🙂

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Me contacter

07 50 38 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d' M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !