Yoga du Rire, un bon moyen de lâcher-prise !

Yoga du Rire, un bon moyen de lâcher-prise !

Cette semaine, j’ai voulu me lancer dans une expérience yoga un peu incongrue : le yoga du rire. Pour beaucoup, le yoga du rire est une pratique embarrassante, où, disons-le clairement, on se sent con. Pour d’autres, ce n’est même pas du yoga. J’ai voulu en savoir plus sur le sujet.

Lors de mon entretien avec Nathalie dans le cadre du Yoga Nidra*, j’apprends qu’elle pratique et enseigne également le Yoga du Rire. Avant de se quitter, Nathalie m’en explique le principe et je comprends rapidement qu’il s’agit d’un yoga un peu hors norme, quelque peu décalé. En effet, pour plusieurs raisons plus ou moins recevables, certains puristes ne le considèrent pas comme du yoga à proprement parlé. Un yoga polémique donc… Il ne m’en fallait pas plus pour m’y intéresser ! Quelques jours plus tard, conseillée par Nathalie, me voilà en quête des cours donnés par Nadège Bredoux !

Exténuée après un week-end bien festif à Dublin, j’y laisse mes cordes vocales (foutus Lacs du Connemara !) et rentre à la maison en prenant soin d’oublier ma valise dans le bus (Vatta augmenté oblige… Con-cen-tra-tion Emilie !).

Entre gueule de bois et rhume, mon lundi rime avec agonie. D’ailleurs, mardi aussi. Pourtant, une fois de plus, pas moyen de me débiner !

Après le boulot, me voilà donc partie retrouver Nadège pour mon atelier yoga du rire. Ma nouvelle prof d’un soir me reçoit tout sourire, le feeling passe tout de suite. Nadège donne des cours de rire. Dans une autre vie, elle faisait du webmarketing. Un métier passionnant certes, et je suis bien placée pour le savoir, mais son vrai kif à Nadège, c’est plutôt le développement personnel. Après un voyage en Inde où elle découvre le yoga et la méditation, elle quitte son boulot et se lance dans une nouvelle aventure.

Elle fait de la Psycho-Bio-Acupressure, étudie la Programmation Neuro-Linguistique (PNL), suit des cours à l’Ecole du Positif de Rennes et participe à la formation de professeur de Yoga à l’école Sivananda.

Un jour, elle découvre via une émission télé le métier d’animateur en Yoga du Rire et décide de se lancer. À l’époque, en 2013, il n’existe qu’un seul centre de formation au Yoga du Rire en France. Il est géré par le seul représentant officiel français de la discipline, Fabrice Loiseau. Fabrice a reçu un enseignement direct du Docteur Kataria, une pointure dans le domaine.

Le yoga du rire, c’est quoi ?

Le Docteur Kataria est un médecin généraliste indien. Il découvre que le rire peut avoir de réels effets sur le bien-être physique et mental. Selon lui,[inlinetweet prefix=”” tweeter=”My Happy Yoga” suffix=”#my_happy_yoga #myhappyyoga #yoga #yogadurire #laugheryoga”]Il faudrait rire 15min par jour en continu pour rester en bonne santé et être heureux[/inlinetweet]

Ok… bon c’est bien joli tout ça mais rire 15min en continu, ça paraît mission impossible! Moi qui rigole déjà pas mal, je pense que même mis bout à bout dans une journée, je peine à atteindre les 15min.

Pour y remédier et permettre au plus grand nombre d’avoir son quota de rires, le Docteur Kataria décide de mettre au point une méthode: le yoga du rire.

Le principe est simple: on apprend à rire sans raison.

Qui n’a jamais expérimenté une bonne crise de fou rire qui s’achève sur un grand “Ahhhhh! Ça fait du bien !” Bah voilà, ça sert à ça le rire. A se faire du bien.

D’un point de vue psychique, les bienfaits sont nombreux. Rire active la libération de tout un tas d’hormones telles que les endorphines, la dopamine, la sérotonine etc. bref pour faire simple, les hormones du plaisir. Rire permet d’apaiser le stress et les angoisses et aide à la détente.

Côté physique, c’est pas mal non plus. Rire a des effets positifs sur le système digestif et le système cardio-vasculaire. Par ailleurs, le fait de rire permet d’apporter au poumons une importante quantité d’oxygène et de rejeter plus facilement le dioxyde de carbone. C’est ce qui peut expliquer cette sensation de “nettoyage” après une crise de fou rire.

Enfin, le rire peut agir comme un lien social. En yoga du rire, on met en pratique la loi du “plus/plus” comme l’appelle Nadège. Plus on apprend à être positif, plus on parviendra à transmettre des bonnes ondes, et plus on en recevra. “Le positif attire le positif”, une formule que j’ai également retrouvée dans mon expérience sur la cohérence cardiaque que je vous invite à découvrir.

Le yoga du rire, c’est pour qui ?

Bah pour tout le monde pardi ! Pas de pré-requis particulier pour assister au cours, si ce n’est venir avec le cœur et l’esprit ouvert !

Nadège enseigne aussi en milieu professionnel. Elle préconise cette méthode tant pour les salariés que pour les dirigeants. Les effets du yoga du rire en entreprise sont multiples: concentration accrue, créativité exacerbée, meilleures performances, développement d’un climat général de bonne humeur etc.

Qu’est-ce qu’on fait en yoga du rire ?

La séance de yoga du rire se découpe en plusieurs phases. D’abord, chacun se présente en donnant son nom, en riant. (Attention, c’est cocasse!)

Ensuite, on échauffe un peu le corps avec des mouvements simples: échauffement des épaules, bassin, chevilles etc.

Une fois que le corps est chaud, on attaque les exercices. Il s’agit de mises en situation qui oscillent entre jeux, mime et théâtre.

Exemples: faire une bataille de boules de neige, échanger avec les autres élèves en charabia, croquer dans un chocolat plein de liqueur (dédicace à Gad Elmaleh!).

La plupart des exercices se font en mouvement, i.e. qu’on se déplace continuellement dans la pièce en “mimant” et, bien évidemment, en riant.

Au début, je dois reconnaître que c’est un peu perturbant. Se “forcer” à rire, c’est pas si évident.

Et puis petit à petit, avec l’énergie du groupe, on finit par se prendre au jeu. C’est un excellent exercice pour lâcher-prise. La situation ne nous laisse pas trop le choix. Soit on reste camper du côté de notre intellect. Dans ce cas, on se juge sans arrêt, on se sent ridicule. Soit on laisse l’égo s’envoler et on vit le truc à 200%. J’ai donc opté pour la seconde solution histoire de jouer le jeu jusqu’au bout, et je n’ai pas été déçue.

Ce qui est intéressant à noter, c’est que le docteur Kataria affirme que rire sincèrement ou non aurait les mêmes effets sur le corps et le mental. Autrement dit, même si on se “force” à rire, on fait du bien à notre corps et à notre esprit. Personnellement, j’ai remarqué que même si on se force au début, quelque chose se produit en nous et on se surprend à rire de bon coeur finalement. Est-ce l’énergie du groupe, le lâcher-prise sur soi ou simplement la magie du rire? Mystère. Toujours est-il que ça fonctionne 🙂

La séance se clôture sur une méditation du rire et une relaxation. On installe les tapis au sol en “étoile” de sorte que chacun soit en contact physique avec son voisin. Allongés sur le dos, chacun est libre de rire ou non. Alors je ne sais pas vous, mais pour moi rester allongée comme ça sur le dos, c’est assez propice au rire… Méditation efficace donc 🙂

Enfin, un dernier tour de table avant de quitter la salle pour savoir comment chacun a vécu la séance. Les adjectifs “détendu”, “nettoyé” arrivent en tête. Nettoyée… C’est le mot qui me vient aussi. Je me sens plus légère, plus libre, comme si quelque chose avait lâché.

Live well, laugh often, love much ce qui signifie vit bien, rit souvent, aime beaucoup. yoga du rire

Mais… en quoi c’est du yoga ?

Comme je l’expliquais en intro, le yoga du rire n’est pas vraiment reconnu comme un yoga à part entière. Certains yogis le trouveraient trop “border”. C’est vrai que le yoga du rire a ses propres codes et ceux-ci diffèrent du yoga “classique”. D’abord, on ne fait pas d’asanas (postures). Cela dit, je trouve que l’on fait pas mal travailler le corps. On se déplace, on entre en contact physique avec les autres, on fait beaucoup de mouvements. Certes c’est totalement différent des asanas où chacun reste dans sa propre pratique et se concentre sur son propre corps, mais j’aime cette intéraction avec les élèves est intéressante. C’est une autre manière d’appréhender son corps.

En yoga du rire, il n’y a pas non plus de pranayamas à proprement parlé. Néanmoins, on utilise tout de même des techniques de respirations. Et encore une fois, le rire permet là aussi de développer les capacités respiratoires.

En plus, je trouve que les effets procurés par le yoga du rire se rapprochent de ceux que l’on peut expérimenter en yoga: ce fameux lâcher-prise, ce sentiment de bien-être physique, l’apaisement du mental etc.

Aussi, et pour toutes ces raisons, je trouve que le yoga du rire a vraiment sa place dans la famille yoga.

Et si on veut se lancer ?

Si vous souhaitez participer à un cours de yoga du rire, pas de secret, il faut se lancer ! Mieux vaut éviter de commencer à regarder des vidéos sur le web (arf.. trop tard, c’est ça ?) car ça risque de vous paraître totalement ridicule ! Et c’est normal ! C’est le mental qui parle 😉 Alors, pour une fois, laissez-le de côté et lancez-vous !

Pour tester une séance de yoga du rire à Paris, voici quelques contacts :

Mon Paris Zen avec Angéline*

Grenouille Zen avec Fanny*

Les ateliers de Cath*

Et en province :

Yoga du rire Lyon : contactez Nathalie*

Yoga du rire Marseille : contactez Eric*

Yoga du rire Toulouse : contactez Amaryllis*

Yoga du rire Nantes : contactez le Club de rire*

Formation Yoga du Rire

Envie de vous former au yoga du rire, voici quelques écoles à contacter :

Formation Yoga du rire Paris : Ecole de rire*

Alors, convaincus que la thérapie par le rire est possible ? Oserez-vous tenter l’expérience ? Si c’est déjà fait, n’hésitez pas à nous partager vos impressions dans les commentaires ci-dessous !

 

 

*IMPORTANT : je n’ai pas personnellement testé les cours de tous ces enseignants et ne peux alors garantir la qualité de leur pratique. Si vous avez d’ailleurs des retours à faire sur le sujet, n’hésitez pas à nous les partager.


«

»



4 commentaires

    Ca donne envie tout ça! J’ai lu des choses sur le Yoga du Rire il y a quelques jours et j’avais bien envie de tenter… tu confirmes mon envie 🙂 Et surtout tu m’éclaircies sur le fait de savoir si oui ou non, c’est du yoga (je doutais également). Merci!

    Tiphaine

    Coucou Tif! Franchement super expérience! Et comme je le disais sur twitter, la 2ème expérience a vraiment été à la hauteur de la première! J’avais à nouveau une petite appréhension qui s’est très rapidement envolé! Hâte de connaître ton ressenti quand tu auras essayé! 🙂

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Me contacter

07 50 38 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d' M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !