Yoga Festival Paris: le bilan

Yoga Festival Paris: le bilan

Comme je vous le disais il y a 3 semaines, je suis allée au Yoga Festival Paris qui se tenait fin Octobre porte de la Villette.

Et oui, déjà 3 semaines… Mea culpa pour ne pas avoir été très assidue sur le blog ces dernières semaines, vous saurez très vite pourquoi 😉

Finalement, j’ai fait ce qu’il fallait pour être présente dès le dimanche et j’ai même pu assister à plus de choses que dans mon programme initial !

Yoga Festival Paris- Le Dimanche

A mon arrivée dans cet espace plein de vie, je suis tombée “par hasard” sur un stand de Kundalini Yoga. Le Kundalini est pour ainsi dire mon premier amour dans le Yoga, le premier yoga que j’ai pratiqué.

J’ai longuement discuté avec une femme qui m’a invitée à essayer une séance. Cela ne ressemblait en rien au Kundalini que je pratiquais à Grenoble il y a 3 ans.

Ici, pas de posture. J’étais assise sur une chaise, mon guide du jour à mes côtés. Selon elle, tout le secret du réveil de la Kundalini, cette énergie vitale si précieuse, se trouve dans la stimulation des chakras.

Je l’écoutais avec attention, répétant les paroles qu’elles me dictait. J’opérais les quelques gestes qu’elle me guidait, posant ma main droite sur différentes parties du corps: sommet du crâne, front, gorge, cœur, rein etc.

Après cette séance, je suis restée quelques minutes en méditation. En rouvrant les yeux, mon guide du jour était toujours là, le regard plein de bienveillance.

Une belle séance qui m’a donné envie de me remettre au Kundalini !

D’ailleurs, j’ai été assez hallucinée de voir le nombre de stands de Kundalini Yoga au festival ! Il y en avait partout !

La première conférence à laquelle j’ai assisté était celle de Marc Beuvain sur la Yoga Thérapie et les secrets de la Santé Holistique.

Un homme jeune, dynamique et sans langue de bois qui nous explique comment le Yoga conçoit l’Etre Humain mais aussi comment il nous aide à nous purifier pour atteindre la “santé ultime“.

En Yoga, et plus largement dans l’Hindouisme, on distingue en l’être humain 5 corps, appelés aussi les 5 Koshas.

Ces 5 koshas sont:

ANNA-MAYA-KOSHA, notre corps physique;
PRANA-MAYA-KOSHA, notre corps énergétique;
MANO-MAYA-KOSHA, le mental;
VIJNANA-MAYA-KOSHA, l’intellect et l’intuition;
ANANDA-MAYA-KOSHA, la couche la plus subtile, qui nous permet d’expérimenter l’état de béatitude.
Pour atteindre la santé ultime, il faut aller chercher la santé de ces 5 corps. C’est ce que l’on appelle la Santé Hollistique.
Et pour atteindre la santé de ces 5 corps, plusieurs méthodes sont mises à notre dispo. Je prendrai le temps de développer tout ça dans un prochain article mais sachons déjà que la méditation et le yoga, à travers les asanas et les pranayamas, n’en est qu’une partie.

J’ai ensuite enchaîné avec un cours de Yoga intitulé “Yoga Thérapie – Ayurveda pour la santé du dos“.

J’ai bien aimé ce cours. Le prof était souriant et plein d’humour. Il est parti du principe que nous avions tous de graves problèmes de dos et nous a proposé une séance en conséquence.

Petite parenthèse à l’attention des organisateurs du Yoga Festival, ce serait top de mettre le nom des intervenants des cours. Le nom des conférenciers et des personnes animant les ateliers sont bien précisés, mais pas ceux des personnes qui animent les cours, ce qui est très frustrant ! 

Du coup, désolée, impossible de vous donner le nom de ce prof, mais je peux au moins vous dire ce qui m’a plu dans son cours. Nous avons pratiqué la posture de la tête de vache ou Gomukhasana.

Cette posture, de par l’étirement qu’elle provoque au niveau des fessiers, est idéale pour soulager la sciatique.

Cependant, elle requiert une bonne souplesse de hanches pour pouvoir maintenir le dos droit et en tirer les meilleurs bienfaits. Si les hanches ne sont pas assez souples et que cela est trop douloureux, je vous recommande de la pratiquer en version couchée (allongé sur le dos, replier les 2 jambes croisées sur le ventre en essayant de superposer les genoux). Pratiquée de cette façon, la posture sera moins intense mais tout aussi bénéfique.

Pour en savoir plus sur Gomukhasana,rdv sur la vidéo Yoga & Etirements !

Nous avons également pratiqué quelques postures permettant de soulager la lombalgie et la hernie: la posture du serpent ou Sarpasana, la sauterelle (Salabhasana) ou encore le traditionnel Apanasana et toutes les formes de torsions couchées.

Enfin, dans ce cours, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’ils nous proposent 2 exercices en apparence simples mais définitivement intéressants pour tout le monde:

Le premier: Comment passer de la position couchée à la position assise sans se faire mal au dos?

Le second: Comment passer de la position assise à la position debout?

Si vous connaissez la réponse, n’hésitez pas à mettre un petit commentaire !

J’ai poursuivi l’aprèm’ avec mon amie Tif du blog Merci Yoga avec une conférence de François Roux sur un sujet aussi vaste que passionnant: “Trouver son Dharma“.

Grande question, hein? Cela dit, rappelons d’abord ce qu’est le dharma ?

Le Dharma peut se traduire par mille choses. Pour ma part, je vois ça comme une raison d’être, un objectif de vie. Bref, c’est le chemin de vie qui nous permet d’être en accord avec nous-même, avec notre moi profond.

Bien plus qu’une question légitime, c’est aussi une question existentielle.

Qui ne s’est jamais demandé qui il était et ce qu’il faisait sur terre?

Je suis allée à cette conférence sans trop savoir ce que j’allais y trouver. Secrètement, j’espérais peut-être que François Roux nous donne quelques tips pour nous aider à trouver notre propre dharma (le mien en l’occurrence!).

Je suis finalement ressortie de cette conférence sans en avoir trop appris sur la question. Too bad. Mais ce moment m’a tout de même permis de me poser à nouveau la question et de cogiter un peu sur le sujet.

Est-ce que nous n’avons qu’un seul dharma? Est-ce que l’on peut se tromper de dharma? Est-ce que l’on peut en changer?

En sortant de la conf’, je demande à Tif “Tu penses que c’est quoi, toi,  ton dharma?” Quand elle me retourne la question, je savais déjà quoi lui répondre: “Aider les autres. Je crois”.

Je ne sais pas si c’est vraiment mon dharma. Ce qui est certain, c’est qu’aider les autres me procure une joie absolument unique et singulière. Quelque chose que je ne retrouve nulle par ailleurs. Me sentir utile, faire du bien à un être humain, c’est certainement ce à quoi j’ai envie de donner mon énergie.

Alors dharma ou pas, ce que je sais déjà, c’est que c’est quelque chose qui fait partie de moi et qui est immuable.

Pour clôturer la journée, nous avons assisté à un cours de relaxation très particulier appelé très justement “Massage sonore“.

Wahou. Alors là aussi, on aurait aimé avoir le nom de cette fantastique personne qui nous a offert ce moment magique. Une femme au regard bienveillant et aux doigts de fée.

Une harpe, quelques bols tibétains, un bâton de pluie et plein d’autres instruments tous plus insolites et charmants les uns que les autres. Sans oublier sa voix. Une voix à la fois douce et pénétrante.

Un moment très fort, riche en émotions qu’a réussi à nous faire partager cette musicienne. Malgré le brouhaha du festival, malgré toutes les personnes autour, malgré les lumières blanches agressives, j’ai passé un excellent moment et j’ai été happée par cette incitation au voyage.

Tif a adoré. Plus que moi je pense. J’ai été sortie de mes chimères par un mouvement extérieur brusque et impossible de me concentrer après ça. Mais Tif est restée à fond jusqu’au bout et s’est littéralement sentie massée par les sonorités. J’espère qu’elle nous en parlera vite sur son blog d’ailleurs !

Cette expérience ressemble d’ailleurs étrangement au Gong Bath dont je suis devenue littéralement accro. → Gong Bath, l’expérience qui m’a faite vibrer.

Nous avons également pu assister à une séance de Yoga Thérapie organisée par la Fédération Française de Yoga Thérapie. Une expérience aussi impressionnante qu’enrichissante.

Encore une fois, je suis frustrée de ne pas pouvoir vous donner le nom de la personne qui est intervenue.

La séance s’est déroulée comme de la façon suivante: chacune leur tour, 3 personnes se sont présentées à l’intervenant en lui expliquant quel était leur souci: douleur chronique aux cervicales, troubles du sommeil etc.

Le thérapeute a observé leur posture, posé quelques questions et demandé de faire quelques exercices de yoga simples. A chaque fois, il notait les déséquilibres et était capable d’en deviner les causes et d’y apporter des solutions à travers le yoga. Il était juste, précis. Bluffant.

Je vais même vous partager l’une de ces “astuces” qu’il a donnée à une personne qui avait, comme moi, cette petite excroissance grandissante au niveau des pieds.

Alors pour la bonne cause, je vous présente mes petits pieds. Vous voyez ces trucs pas très jolis et qui font mal que j’ai entourés? Et bien à terme, ça peut devenir carrément gênant car ça ne fait que grandir si le déséquilibre n’est pas corrigé. Et quand on arrive au point de non retour, c’est chirurgie obligatoire… Pas cool hein?

mes pieds

Mais! Grâce au notre Yoga Thérapeute du jour, mes pieds reprendront bientôt leur forme initiale.

Alors tout d’abord, à quoi c’est dû? Généralement à un déséquilibre lors de la posture debout et de la marche. En fait, j’ai tendance à marche et à me tenir plutôt sur la tranche externe des pieds. Résultat, comme le corps est loin d’être débile, il compense ce déséquilibre en créant une excroissance appelée Hallus Valgus en langage médical ou plus communément et et de manière charmante un oignon.

Du coup, comment faire pour rétablir l’équilibre? D’abord, en posture debout, faire quelques mouvements de pieds en s’appuyant d’abord sur le bord externe puis sur le bord interne.

Ensuite, si l’on s’intéresse ici à mon pied droit, tous les jours, j’attrape mon gros orteil que je ramène vers la gauche tout en repoussant le petit oignons dans le pied, i.e. vers la droite.

Vous pouvez voir que sur le pied gauche, ça a déjà bien fonctionné!

Si vous êtes dans ce cas là, faites le test sur quelques semaines et partagez-nous vos impressions!

Yoga Festival Paris- Le Lundi

Contrairement au dimanche, je n’ai pas pu suivre à la lettre le programme du lundi que je m’étais fixé. Malheureusement, je suis arrivée affaiblie à la première conférence sur l’Aromathérapie à laquelle, en plus, je n’ai pas trop accroché.

Suite à cela, je suis allée à la séance de méditation Raja Yoga sur l’estime de soi, une pratique qui me tenait à cœur.

Une fois de plus, je suis tombée sur une femme extraordinaire qui nous a partagé son expérience du Raja Yoga. Malheureusement, j’ai plutôt expérimenté ça comme une “conférence” sur le sujet que comme un vrai moment de méditation. Il nous a quand même été proposé de renter en méditation pendant quelques minutes, mais tout le reste du temps, il s’agissait plutôt de philosopher sur le sujet de l’estime de soi. Du coup, bon, j’ai pas trouvé ça ouf.

Les + du Yoga Festival Paris

Beaucoup de stands et de choses à voir! Du coup, un peu frustrée d’avoir dû partir rapido et de ne pas avoir pris le temps de flâner un peu plus!

Le stand Yogi Tea. Bien bien sympa. Accueil souriant au stand et Yogi Tea à volonté toute la journée. J’ai d’ailleurs appris que l’entreprise Yogi Tea était située par bien loin de Grenoble et que l’instigateur de cette boisson magique n’était autre que Yogi Bajan, le grand guru du Kundalini Yoga!

Le stand Sol Semilla. Une vraie découverte. De la nourriture vegan riche en bonnes choses. Voilà en gros leur crédo. Ils ont d’ailleurs un resto à Paris dans le 10ème que mon amie Cat (l’auteur de toutes les illus du blog) connaît bien et que je rêve de tester incessamment.

Et bonne nouvelle pour les Grenobloises et Grenoblois, j’ai découvert cette semaine que le café Pause Bio à 2 pas de chez moi aux Halles Sainte Claire proposait des plats et des produits magiques Sol Semilla!

Les – du Yoga Festival Paris

Ga-vé-de-monde. Enfin, disons plutôt que la gestion de la foule était moyenne. Je suis ravie de voir que le yoga rassemble de plus en plus de curieux et d’adeptes assidus, mais j’espère que l’an prochain, les choses seront un peu plus carrées au niveau de l’orga.

Le principal problème pour moi était les cours. Les espaces où avaient lieu les cours étaient restreints, exposés au bruit, à la lumière et à la foule. Et comme les places étaient illimitées, les gens en arrivaient à mettre leu tapis sur le tien pour être sûr de pouvoir assister à la séance.

Autre point qui m’a marquée, finalement les gens ne se comportent pas forcément beaucoup mieux que ce soit le Yoga Festival Paris ou la Foire de Paris. C’est vrai que dans le milieu, on s’attend toujours à ce QUE TOUT LE MONDE soit absolument bienveillant, ouvert et généreux. Ahahah! Bah non. En fait c’est comme partout, il y a de tout. Et entre nous, il y a aussi des cons. Entre ceux qui laissent leur tapis dans l’espace des cours pour s’assurer une place alors que c’est déjà pas bien grand, ceux qui te passent devant quand tu attends pour un cours ou ceux qui campent au même endroit toute la sainte journée pour être sûre de pouvoir enchaîner les cours sans faire gaffe à ceux qui aimeraient juste essayer une fois, c’était gratiné!

Mais cela va sans dire, la plupart des personnes présentes dans ce festival étaient bien évidemment très agréables et aussi bienveillantes que l’on peut en attendre des yogis ! 🙂

Mon bilan du Yoga Festival touche à sa fin, j’espère qu’il vous aura fait découvrir de chouettes choses. N’hésitez pas à me partager vos impressions si vous aussi vous avez assisté à certaines des conf’ et/ou ateliers et autres cours!


«

»



6 commentaires

    Oooh ça fait du bien de te lire!! Impression de revivre cette journée avec toi 🙂 Petite bulle de bien-être, bruyante certes, mais c’était vraiment bien.

    Tu as tout parfaitement décrit. J’ai la flemme d’écrire en ce moment donc je ne pensais pas raconter le festival, un jour peut-être je divaguerais sur le massage sonore. C’est vrai que j’étais partie très très loin à ce moment-là, haha.

    Tu m’as fait beaucoup rire avec la photo de tes pieds et comment tu introduis le sujet 😀 Mais il FAUT parler des oignons!

    J’essaie de réfléchir dans les jours à venir à ce que je pourrais ajouter de plus à ton bilan, je vais retrouver les notes que j’ai prises.

    A très vite <3

    Ahah oui il faut parler des oignons! C’est un sujet important! Je t’avoue que j’ai un peu hésité avant de mettre la photo et puis je me suis dis que c’était pour la bonne cause! 🙂 <3

    J’avais le même problème d’hallus valgus mais beaucoup plus prononcé. Je me suis faite opérée à 19 ans. Je suis tombée sur un super chirurgien que je ne remercierai jamais assez, j’ai redécouvert mes appuis et tout est devenu plus facile, marcher, courir.
    Je retiens malgré tout les exercices, c’est intéressant.

    Oui beaucoup songent en effet à la chirurgie, qui reste en fait le dernier recours si cela devient vraiment handicapant. Je continue tous les jours les exos et j’espère ne jamais avoir à passer sur le billard du coup 😉

    Hallus Valgus aime aussi avoir un bouchon de liège entre les 2 orteils et presser sur ce petit oignon, déséquilibrant…..et faire quelques pas ensuite!Toujours avec le bouchon!

Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Me contacter

07 50 38 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d' M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !