Football et Yoga : pourquoi l’Équipe de France devrait s’y mettre ?

Football et Yoga : pourquoi l’Équipe de France devrait s’y mettre ?

 

A priori totalement opposées, le football et le yoga sont finalement des disciplines qui gagneraient à s’associer. Voici toutes les raisons qui devraient pousser notre Équipe de France de foot à s’intéresser de plus près au yoga

J’avais 12 ans lorsque la France a remporté pour la première fois la Coupe du Monde de football. J’ai suivi tous les matchs sur la petite télé de mes grands-parents, des étoiles plein les yeux. Je connaissais par coeur tous les joueurs de l’Équipe de France et leur numéro de maillot.

20 ans plus tard, au fil des matchs, je retrouve peu à peu le même engouement et mon âme d’enfant. Cette Équipe de France me fait rêver, mais pas tout à fait comme avant. Aujourd’hui, quand je vois tous ces joueurs déambuler sur le terrain, je ne me dis qu’une seule chose : ils sont bons, certes. Mais s’ils faisaient du yoga, ils seraient les rois du monde.

Voilà ma nouvelle lubie. Donner des cours de yoga aux footballeurs !

J’ai souvent évoqué ici l’intérêt d’associer le yoga à toute autre activité physique. Yoga et running*, bien sûr; yoga et escalade, yoga et surf* etc. Mais yoga et football, avant cette Coupe de Monde en Russie, je n’y avais même pas penser. Et pourtant, c’est tellement évident !

Préparation physique des footballeurs

Le yoga peut se révéler un excellent atout physique pour les joueurs de foot. Travail sur l’équilibre, la dextérité, l’agilité et évidemment, la souplesse. Le travail de renforcement musculaire en profondeur est aussi complémentaire avec la préparation physique classique des footballeurs.

Par ailleurs, le yoga permet aussi d’améliorer sa proprioception, ce sens qui nous permet d’avoir conscience de son corps dans un environnement donné et vis-à-vis des autres. Un sens évidemment nécessaire à la pratique du foot !

Moins de blessures

Les blessures aux articulations, particulièrement chevilles et genoux, sont nombreuses sur les terrains de foot. Certes, on est loin des coups portés pendant les matchs de rugby, mais les footballeurs prennent parfois lourd aussi. Pratiquer le yoga c’est aussi apprendre à prendre soin de ces zones fragiles. C’est travailler en renforcement et en souplesse pour diminuer le risque de blessure.

Récupération physique après le sport

Au football comme dans tous les sports, la phase de récupération est probablement aussi importante que l’avant-match. Pour cette Coupe du Monde 2018, 4 jours séparent les quarts de finale de la demi-finale. 4 jours seulement pour se remettre du match contre l’Uruguay et préparer la demi-finale tant attendue contre la Belgique !

La récupération doit donc être rapide et efficace. Là-aussi, le yoga fait ses preuves. D’abord, grâce à une pratique régulière, on sait déjà que le yoga joue un rôle incroyablement positif sur la récupération du corps à travers le travail sur les fascias (cf le billet Mal de dos: une réponse dans les fascias ?). Et même lorsque la pratique du yoga est ponctuelle, il existe des postures magiques qui peuvent aider le corps à se remettre d’un exercice physique intense. Toutes les postures inversées sont notamment géniales à pratiquer. Sirsasana, par exemple, la reine des postures et la plus acrobatique aussi :

? B O N H E U R ➸ « Telles sont les illusions de ce monde (…). Les êtres aspirent au bonheur mais lui tournent le dos. Appâtés par de brèves sensations de plaisirs faciles, ils s’en retrouvent bien vite prisonniers, voués à la morne répétition du besoin. Regard ces hommes esclaves de l’alcool. Il ne va de même de nos habitudes mentales. Nous obéissons passivement aux impulsions qui traversent nos esprits comme des refrains qui n’en finissent pas. Et pourtant, la transformation de l’esprit est une aventure si passionnante ! » Bon… Loin de moi l’idée d’aller contre les sages paroles d’un homme tel que Mathieu Ricard. Certes, l’aventure intérieure est sans commune mesure l’une des plus belles expériences qu’il nous est donnée de vivre. Mais n’exagérons rien… Le mojito ne m’aidera probablement pas à trouver l’Eveil, mais, d’une certaine manière, je crois franchement qu’il contribue à construire mon bonheur. Je fais partie de ceux qui pensent que le bonheur se trouve aussi dans les petits « plaisirs faciles ». Question d'équilibre… • • • • • • • • • • • • • • #sirsasana#yoga#happy#yogateacher#yogagirl#yogapose#myhappyyoga#yogalovers#yogalife#picoftheday#france#travel#igyoga#instayoga#gratitude#igersparis#igersfrance#instatravel#igtravel#yogatravel#yogaeveryday#yogaeverywhere#nature#hippie#BOHO#meditation#yogaparis#love#instagood#photooftheday

A post shared by ૐ Y O G A T E A C H E R ? (@my_happy_yoga) on

Mais il existe aussi des postures beaucoup plus simples comme Viparita Karani, la posture des jambes aux murs.

Sans oublier Savasana, la posture préférée des yogis ! Allongé sur le dos, jambes et bras écartés, relâchement total Une posture que l’on pratique généralement à la fin d’une séance de yoga. Non seulement cette posture permet le repos du corps et une récupération facile, mais en plus elle permet de faire travailler la mémoire du corps. Le corps enregistre alors mieux les mouvements et postures qu’il a effectués. Autrement dit, Savasana serait très intéressante à pratiquer après un entraînement de football

Mieux respirer pendant l’effort

Je n’ai de cesse de le dire, le yoga, c’est avant une question de respiration. En terme de compétition sportive, nombreux sont déjà les apnéistes à avoir recours aux techniques du yoga. De manière plus globale, le yoga permet de développer ses capacités respiratoires.

Globalement, le yoga aide à mieux ressentir son corps. Une meilleure conscience de son corps, c’est savoir mieux l’utiliser et le protéger.

Un mental d’acier grâce au yoga

Comme dans tout sport de haut niveau, les footballeurs se doivent d’avoir un mental à toute épreuve. On sait que beaucoup de grands moments de sport se sont joués sur cette capacité à résister à la pression. Ne pas se laisser aller quand on mène le match est tout aussi important que de ne rien lâcher quand on le perd.

Clairement, le yoga se révèle un excellent moyen d’apprendre à gérer ses émotions. Rester ancré dans le présent pour être à 200% de ses capacités physiques et émotionnelles. Voilà l’un des grands atouts du yoga, utile à plus d’un titre.

Je suis bien placée pour le savoir, le yoga augmente les facultés de concentration et permet un meilleur self-control. Quand on voit certains comportements sur le terrain de football, on se dit qu’un peu de yoga dans tout ça ne sera pas du luxe !

Le pouvoir de l’intention

L’intention, c’est magique. En yoga, on appelle cela sankalpa.

Le sankalpa est une phrase courte, simple et positive qui te guide. Et entre nous, ça fonctionne de fou. Parce que le mental est en condition. De cette intention découlent nos pensées. De nos pensées, nos paroles et nos actes. De ces paroles et de ces actes, un nouveau comportement. De ce comportement, un résultat. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, le résultat donné est souvent l’intention posée.

Poser une intention avant une pratique, ça permet de lui donner une direction. Et ce qui est génial avec l’intention, c’est que c’est totalement scalable ! Autrement dit, on peut poser une intention pour tout ! Pour sa journée, pour un rendez-vous important… pour un match !

Alors imagine que l’Équipe de France de foot utilise ce pouvoir de l’intention pour la demi-finale de la Coupe du Monde en Russie…

Moins d’ego dans ce monde de foot

Certains ont en horreur le football à cause de l’anti-jeu constant qui ruine l’esprit sportif. Ça se tire le maillot de foot, ça se “kique” volontairement et plus ou moins discrètement et ça chouine au moindre contact physique en espérant un élan de compassion de la part de l’arbitre et l’avantage à l’équipe. Une surenchère de Drama Queens en puissance.

En France, le football est le sport le plus pratiqué et le plus médiatisé. Conséquence, certains salaires de footballeurs bankables s’envolent. Des joueurs de foot tels que Cristiano Ronaldo, Neymar, Antoine Griezmann ou encore Lionel Messi sont propulsés au rang de star mondiale.

Pourtant, n’oublions pas une chose. Ces footballeurs, aussi riches et célèbres soient-ils restent humains. Avec leurs forces et leurs failles. Les mépriser et les détester ne fait rien avancer. Leur faire pratiquer le yoga, certainement que si !

L’égo et le yoga ne font pas bon ménage. Non pas que le yoga cherche à faire disparaître l’égo. Nous en avons tous besoin. Mais dans un souci d’équilibre, le yoga nous guide vers la place qui est la nôtre. Il permet de retrouver l’estime de soi dans un esprit de justesse. Nous avons tous besoin d’une dose d’humilité et de confiance en soi pour s’épanouir.

Et une personne qui connaît sa place développe un meilleur relationnel. Son rapport aux autres est plus sain, plus bienveillant. Et pendant un match de foot, cette qualité est aussi non négligeable…

Alors, convaincu ? Associé aux entraînements classiques de football, le yoga peut se révéler un véritable atout tant sur le plan physique, psychique et émotionnel. Un avantage concurrentiel non négligeable pour notre Équipe de France à l’approche de la demi-finale de la Coupe du Monde…

 

 

 

Yoga et Running : 2 disciplines complémentaires

* Yoga et Surf

À lire aussi: Métiers du sport : astuces yogis pour un corps en pleine forme


«

»



Rejoins les happys yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

   



Happy Search




Me contacter

07 50 38 64 05

emilie@my-happy-yoga.com

Mes happy partenaires !


&

&

My Happy Yoga au JT d' M6 !

Rejoignez les happys yogis !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater !

   
close

Rejoins la communauté
My Happy Yoga !



Inscris-toi gratuitement à l'Happy News pour recevoir les derniers articles parus ainsi que tout un tas d'exclus réservées aux abonnés !