Curcuma : le meilleur ami du yoga

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Connaissez-vous le cucurma ? Si oui, à quelle fréquence en consommez-vous ?

Grâce au yoga, j’ai appris à prendre soin de mon corps et, très rapidement, j’ai commencé à revoir toute mon alimentation qui était pour le moins catastrophique… En coeur de ces changements radicaux, le curcuma est apparu comme une évidence. Anti-oxydant ultra puissant, anti-inflammatoire naturel, effets positifs sur la digestion ou encore sur les muscles, le curcuma peut se targuer d’être un super-aliment.

Mais je vais vous faire une confidence… au début, je n’aimais pas le goût. Mais vraiment pas ! J’ai commencé à apprivoiser le curcuma avec le lait d’or (je vous partage bientôt ma recette). Les débuts étaient très difficiles… et puis, petit à petit, j’ai appris à l’aimer. Aujourd’hui, je le consomme sous différentes formes : tisanes, pâte de curcuma, poudre etc.

Curcuma et yoga : un soulagement pour les articulations

On le sait, le mouvement, c’est la vie. Le yoga va venir mobiliser les muscles et les articulations en profondeur, travailler à les assouplir et à les renforcer.

En agissant comme anti-inflammatoire, le curcuma va sublimer le travail du yoga, tant sur le renforcement que sur la souplesse.

A contrario, certaines postures peuvent être intenses pour les articulations. Des virabhadrasana 3 (guerrier 3 en équilibre sur une jambe) tenus très longtemps, la posture du paon ou celle du corbeau en équilibre sur les mains. Si la pratique n’est pas régulière, ces postures vont solliciter les articulations des poignets de manière inhabituelle. En consommant régulièrement du curcuma frais ou en poudre, il est possible de palier de potentiels inconforts.

Curcuma et yoga luttent ensemble contre le stress oxydatif

On appelle stress oxydatif le déséquilibre entre radicaux libres et anti-oxydants. Il est à l’origine de l’affaiblissement du système immunitaire et in fine de nombreuses maladies telles que Parkinson ou Alzheimer ou encore des maladies chroniques (diabète, cancer).

Le curcuma est reconnu pour ralentir le vieillissement des cellules et donc lutter contre ce stress oxydatif. Quant au yoga, on retrouve notamment dans les postures inversées – chien tête en bas par exemple, ces mêmes résultantes. Sarvangasana, la posture de la chandelle, est notamment connue pour ces propriétés anti-vieillissement. J’en ai parlé dans cette vidéo il y a quelques années. Enfin, Sirsasana, la posture sur la tête, étant à cet effet la posture par excellence.

Curcuma et yoga : le duo gagnant pour les muscles

Dans un reportage M6 (que vous trouverez ici), on aborde le yoga comme un complément idéal à la pratique de la course à pied. Pour en comprendre tous les tenants et aboutissants, vous pouvez aussi consulter cet article : Running et Yoga : 2 disciplines complémentaires.

Coupler la consommation régulière de curcuma à la pratique du yoga s’avère être un cocktail ultra bénéfique pour tous les sportifs et particulièrement de haut niveau. Dans l’ultra-trail, par exemple, où les traumatismes musculaires peuvent être très présents, le couple yoga/curcuma permettra de limiter les dommages pendant l’effort mais également de permettre aux muscles de mieux récupérer.

Comment, après avoir lu cet article, douter des bienfaits du curcuma ? Et comment ne pas y voir un ingrédient indispensable à notre élan vers un mieux-être, dont le yoga fait déjà partie intégrante ? Bien évidemment, il va sans dire qu’il nous faudra privilégier le curcuma bio. Mais quelque soit sa forme, racine, poudre, tisane, et malgré son goût fort et singulier, je ne peux que vous le conseiller.

Petite astuce à partager :

Si vous n’aimez pas le goût du curcuma, l’autre alternative serait de prendre le curcuma sous forme de complément alimentaire. Il en existe même certains dont les formules proposent une absorption supérieure aux poudres classiques ou aux extraits concentrés à 95%. À noter que dans une poudre de curcuma classique, la teneur en curcuminoïdes ne dépasse pas 10%. Citons notamment le CurQfen et le Turmipure Gold, les deux seules formules à haute biodisponibilité* possédant le seul label bio à l’heure actuelle. Cependant, pour simplement profiter des vertus digestives du curcuma, un simple curcuma alimentaire fera l’affaire, comme le précise Nutri&Co, spécialiste en nutraceutique.

*la biodisponibilité est la proportion d’une substance qui atteint la circulation sanguine sous forme inchangée

D'autres news similaires

Rejoignez les Happy Yogis !

Et reçois gratuitement et en exclu les nouveaux articles ainsi que tout un tas de surprises réservées aux abonné(e)s

Laisser un commentaire