Cohérence cardiaque: l’expérience

jeune femme qui teste la cohérence cardiaque

Connaissez-vous la cohérence cardiaque? Pour ma part, je n’y connaissais pas grand chose avant de me rendre à cette conférence intitulée “Gérer son stress grâce Biofeedback“. Cohérence cardiaque/Biofeedback, deux notions similaires.

Tout ce que j’en sais avant de me rendre à cette conférence, c’est qu’il s’agit d’une technologie développée par la NASA qui permettrait d’atteindre un équilibre parfait du mental entre anxiété et ennui. C’est ce que l’on appelle le Flow. En résulterait un niveau de performance optimal. Et tout cela en un temps record.

flow

Je suis très curieuse de découvrir cela (et vous aussi j’en suis sûre!) mais très sceptique aussi. Sceptique pour plusieurs raisons. La première, c’est le côté “immédiateté” dont se targue la technologie. Selon moi, cela rendrait d’autant plus légitime ce mal contemporain qui est de prendre l’habitude d’obtenir une réponse immédiate à un besoin. Et cela conforte les gens dans le fait que, même cet état mental serein que l’on peut également retrouver dans la pratique de la méditation, on peut y accéder “tout d’suite, maintenant!”.

La seconde raison pour laquelle j’étais sceptique, c’est l’aspect « objectif ». Vouloir à tout prix se mettre un but, ça peut me déranger. Non pas que je sois hermétique à la performance. Je trouve même cela salvateur d’avoir cette capacité à aller plus loin, à se surpasser. Mais chercher à maîtriser son mental dans le but d’être plus productif, plus efficace, ça va pour moi à contre-courant de ce que l’on retrouve dans la Philosophie du Yoga.

Fort heureusement, j’étais décidée à ne pas rester sur ces doutes et à aller au bout de cette découverte.

Rendez-vous donc à la Bulle du Bonheur, un lieu que j’avais déjà découvert grâce aux cours de Yoga du Rire.

Cohérence cardiaque, la conférence

Ce soir-là, c’est Sven, de la société Beylim, qui mène la conférence. Et ça commence fort! Moi qui imaginais que l’on allait me vanter les mérites d’une technologie sans véritablement prendre en compte l’aspect humain, je me suis bien plantée.

Sven est un utopiste, dans le sens le plus noble du terme. Il croit intimement au changement vers un monde meilleur et défend fervemment les idées du Positivisme. Selon lui, [inlinetweet prefix=”” tweeter=”@My_Happy_Yoga” suffix=”#love #changetheworld #myhappyyoga”]chacun de nous a le pouvoir de changer sa vie en changeant sa façon de penser[/inlinetweet]

Tout part de nos croyances, celles que l’on acquiert tout au long de notre vie. Ces croyances déterminent un certain comportement. Ce comportement induit un certain résultat. Ce résultat nous conforte dans nos croyances.

C’est aussi ce que l’on appelle la loi de l’attraction dont vous avez peut-être déjà entendu parler.

schéma croyances

Il donne l’exemple typique d’un homme qui, manquant de confiance en lui, pense ne pas être capable de draguer. C’est sa croyance.

En découle un comportement où, lors d’une soirée, il n’osera aborder personne, de peur d’être rejeté. Pour quel résultat ? Il rentrera seul chez lui, se confortant dans l’idée qu’il est incapable de draguer et qu’il n’intéresse personne.

Il n’appartient donc qu’à nous de remettre en cause ce en quoi nous croyons pour changer la donne.

J’aime cette philosophie. Mais je m’égare, revenons à la cohérence cardiaque.

La problématique mise en exergue par cette technologie repose sur le fait qu’il existe aujourd’hui tout un tas de méthodes pour apprendre à se détendre, à gérer son stress. Mais fondamentalement, comment sait-on que nous sommes détendus, que notre niveau de stress est maîtrisé ?

La technologie biofeedback permet de répondre à cette question en ayant un retour direct sur notre stress et la manière dont nous le gérons. Comment ? En mesurant notre rythme cardiaque.

Le cœur, reflet parfait de nos émotions. Que l’on soit stressé, heureux, triste, notre cœur qui nous dit tout. Sans tricher. Contrairement au mental qui peut parfois nous jouer des tours.

Aussi, en ayant un retour direct sur notre rythme cardiaque, on peut gérer ses émotions.

success-2

Cohérence cardiaque, l’expérience

Après la théorie, la pratique. J’avais besoin de tester cette technologie pour comprendre comment ça marche, et surtout, si ça marche aussi sur moi 🙂

Me voilà donc branchée à un ordi, à observer mon coeur battre sur un logiciel.

Sven enregistre une première courbe.

Il me demande ensuite de me concentrer sur ma respiration, de respirer tranquillement. Je reprends mes bonnes habitudes de yogi, entame une respiration profonde entrecoupée de poses en rétention pleine et vide. 2ème enregistrement.

On compare les 2 courbes, la différence est déjà bluffante. On y voit bien l’impact des retentions sur le rythme du cœur. Le niveau de stress est en baisse, mais pas à zéro.

On continue. Sven me demande maintenant de caler ma respiration sur un rythme proposé par le logiciel et “d’envoyer cette respiration dans le cœur”. 3ème enregistrement. Dingue. Le rythme est BEAUCOUP plus régulier. D’après le logiciel, on s’approche doucement de l’état de « flow ».

Dernier exo. A tous les paramètres précédents s’ajoute la Pensée Positive. Respirer  « dans le cœur » en pensant à quelque chose d’agréable. 4ème et dernier enregistrement. Juste incroyable. La courbe est lissée, l’amplitude plus large. Le niveau de stress est devenu quasi inexistant et laisse la place à un état mental d’une grande lucidité.

Bon, ça, c’est le logiciel qui nous le dit.

Mais concrètement, comment je me sens, moi ?

Je ne suis ni stressée, ni amorphe. Je suis fatiguée, mais je l’étais avant de commencer la séance. Je me sens lucide et sereine. Je suis bien.

Je sors de la séance très reconnaissante. Reconnaissante d’avoir découvert quelque chose qui allait changer ma façon de voir la vie, et bien sûr, de faire du yoga.

Reconnaissante d’être allée au-delà des doutes que j’avais concernant cette technologie.

J’ai toujours su que la Pensée Positive n’était pas qu’un concept. Que ces 2 mots cachaient une force extraordinaire. Mais je n’étais pas tellement assidue dans cette pratique. Pendant les premiers jours qui ont suivi cette expérience, je me suis entraînée à voir les choses autrement. Et ça a vraiment marché. J’avais l’impression que tout allait bien, et que rien ne pourrait vraiment venir ternir cette dynamique. Je me sentais comme chanceuse.

Et si on essayait ensemble? Pendant une semaine, quoi qu’il arrive, laissons de côté les doutes et les angoisses. Soyons po-si-tifs! Et optimistes. Quoi qu’il arrive. Et faisons le bilan dans une semaine.

Et mes doutes du début ?

Pour ce qui est du côté immédiat, je reconnais qu’en quelques minutes, on peut toucher du doigt cet état de Flow. Mais il faut nuancer. D’abord, comme me l’a souligné Sven, ma pratique du Yoga a clairement joué un rôle dans cette capacité à me mettre rapidement dans le flow. Par ailleurs, seul un travail assidu et inscrit dans la durée permet d’apprendre à gérer ses émotions et à entraîner notre mental vers le positif.

Pour le côté “but ultime de performance”, je pense que tout dépend la manière dont chacun aborde cette expérience. On peut simplement être curieux, sans chercher à vouloir à tout prix en tirer un profit.

Les disciplines que sont la méditation et le yoga, lorsqu’elles sont pratiquées avec assiduitié (j’irais même jusqu’à dire, dévotion) peuvent également être des outils puissants. Pourtant, si l’on choisit de les pratiquer dans le but d’en obtenir quelque chose, je pense que l’on échoue.

Finalement, je me plairais à mettre en parallèle le biofeedback et le yoga (et la méditation évidemment). Le principe est, selon moi, le même : apaiser les fluctuations du mental pour laisser place à une autre partie de soi. Un autre soi, plus serein, immuable, imperméable aux variations du monde extérieur.

Et j’aime le fait d’aborder ce principe en portant attention au cœur et en se tournant vers la pensée positive.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la cohérence cardiaque et vous lancer vous aussi dans l’expérience, n’hésitez pas à contacter Sven. Il se fera un plaisir de vous recevoir.

La méthode biofeedback a été approuvée scientifiquement. Une bonne nouvelle pour ceux qui ne sont pas particulièrement branchés spiritualité mais qui sont tout de même curieux de mieux se connaître. En somme la cohérence cardiaque, c’est un peu la science au service du spirtiuel… ou l’inverse? 🙂

Et vous, que pensez-vous de cette thèse qui lie intrinsèquement les croyances, les comportements et les résultats? Croyez-vous en cette fameuse loi de l’attraction? En une certaine forme de positivisme?

Dites-nous tout!

Exprimez-vous!

6 Comments

  1. Salut Emilie !
    Je suis toujours content de lire tes articles. Et surtout celle-ci 🙂 C’est très intéressant de voir comment tu l’as vécu. J’aime bien le côté holistique que tu apportes.
    Niveau croyances et comportement, vous l’avez déjà lu au début ce que je pense :). J’ai écris un article plus détaillé sur le sujet des croyances et comment ils sont liées à la fameuse loi d’attraction. (désolé c’est en Anglais) http://beylim.com/beliefs-the-little-voices-in-your-head-that-shape-your-reality/?lang=en

    Sinon chaque fois que je visite le site je découvre plein des choses, continues surtout avec tout ça!

    A bientôt,
    Sven

    • Hello Sven! Merci encore pour tes encouragements! Je viens de lire ton article, il est super! C’est vrai que ça a changé beaucoup de choses cette expérience. En plus, étant aphone depuis plus d’une semaine, j’ai aussi l’impression que ça m’aide à faire plus attention aux pensées qui m’assaillent. C’est très intéressant. D’ailleurs, je me suis mise plus sérieusement à la méditation depuis. Drôle de coïncidence 🙂
      A très vite!

  2. Coucou,
    J’avais déjà lu un article pas mal sur le Biofeedback, et ce que tu décris de ton expérience est intéressant : on y trouve non pas l’aspect scientifique mais vraiment ton ressenti. Cela permet de mieux comprendre la chose et d’en faire un peu plus qu’un concept 🙂
    De plus je pensais qu’il était pratiqué uniquement grâce à un IRM, dans des buts essentiellement médicaux, ou de recherches sur le cerveau, mais je vois que c’est une technique qui va au-delà et que l’on peut y avoir recours de bien des façons différentes!
    Merci pour ces infos et pour ton blog qui nous en apprend toujours un peu plus,
    ++
    Carine

    • Coucou Carine!
      Merci pour ton commentaire, ça me fait plaisir que tu aies pris le temps pour ça 🙂 Avant cette expérience, j’avoue que je n’avais jamais entendu parlé de cette méthode. Du coup, je m’étais un peu rencardée dessus, mais sans plus. Justement pour éviter d’avoir trop d’a priori et pour me laisser la surprise! Comme tu l’as lu, les doutes que je pouvais avoir se sont vite envolés. Je trouve ça assez dingue de mettre la science au service d’une cause plus “spirituelle”. Je m’y intéresse d’ailleurs de plus en plus. En ce moment, j’écoute pas mal de conférences menées par Matthieu Ricard qui est, je pense, l’un des pioniers en la matière. C’est hyper intéressant de voir comment ce genre d’outil peu, justement, aller au-delà de la “simple” recherche médicale.
      A bientôt Carine! 🙂

  3. Merci pour cet article, très instructif, hate de pouvoir essayer !! 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *